nuance

Allergènes et virus exacerbent la crise d’asthme

D’après une étude cas/contrôle effectuée par des médecins anglais de Manchester, Londres et Southampton, les allergènes et les virus, deux facteurs de risque de l’asthme, potentialisent, lorsqu’ils sont associés, le degré de gravité de la crise d’asthme aiguë. Ces résultats sont publiés dans le dernier numéro de la revue médicale British Medical Journal.

L’objectif de Rosalind Green et al était de définir les degrés d’incidence de l’exposition aux allergènes ainsi que des passages viraux, parmi une population de patients asthmatiques versus une population contrôle.

Un passage viral (virus respiratoires ou bactéries atypiques) a été détecté chez 26% des patients admis à l’hôpital pour une crise d’asthme, chez 18% des patients avec un asthme stabilisé et chez 9% des contrôles (P=0,04).

Parmi les patients admis, 66% avaient été sensibilisés à un allergène (poils de chat, de chien ou acariens), 37% et 15% l’avaient été parmi les asthmatiques stables et les contrôles, respectivement.

La sensibilisation et l’exposition aux allergènes ont été deux paramètres indépendants associés au groupe de patients admis à l’hôpital pour une crise d’asthme.

La sensibilisation et l’exposition à plusieurs allergènes ainsi que la détection virale, ont, lorsqu’elles étaient associées, augmenté nettement le risque d’admission pour une crise asthme, puisque pris séparément, les risques étaient de 8,4 (allergies) et de 2,1 (virus), alors que pris ensemble, le risque est monté à 32,8 (P=0,002).

En conclusion, les auteurs disent que les allergènes domestiques et les virus agissent en synergie pour exacerber l’asthme et que des stratégies thérapeutiques visant à lutter contre ces deux risques sont nécessaires.

Source : BMJ 30 mars 2002;324:763-6

PI

Descripteur MESH : Virus , Pneumologie , Allergènes , Risque , Facteurs de risque , Londres , Médecins , Patients , Asthme , Population , Bactéries , Mars

nuance

Recherche scientifique: Les +