nuance

Le tabagisme parental aux alentours de la conception diminue le ratio garçons/filles à la naissance

Ce sont les résultats d’une étude publiée dans le Lancet, réalisée auprès de 11815 naissances uniques provenant de 5372 femmes. Le sex-ratio garçons/filles retrouvé le plus bas concerne la population d’enfants dont les deux parents ont fumé plus de 20 cigarettes par jour durant une période de trois mois avant la confirmation de grossesse.

Misao Fukuda (Hyogo, Japon) et ses collègues danois ont calculé les sex-ratios des naissances en catégorisant les parents qui avaient fumé (<19 ou >20 cigarettes/jour) ou non trois mois avant les dernières règles de la mère et le moment de la confirmation de grossesse.

Le rapport garçons/filles a été de 1,21 parmi le groupe dans lequel ni la mère ni le père n’avait fumé, et de 0,82 parmi le groupe où les deux parents avaient fumé plus de 20 cigarettes par jour chacun.

Le rapport a également diminué à chaque fois que les mères avaient fumé plus de 20 cigarettes par jour (entre 0,82 et 0,85) et également lorsque la mère était non fumeuse et que le père fumait plus de 20 cigarettes par jour (0,98).

«Notre hypothèse est que les cellules spermatiques contenant le chromosome Y portant le phénotype mâle sont influencées défavorablement par rapport aux cellules spermatiques portant le chromosome X», a commenté Anne Grete Byskov, un des co-auteurs.

Les chercheurs pensent que les gamètes mâles portant le chromosome Y fertilisent moins bien l’œuf ou sont moins enclins à produire des embryons viables.

Source : The Lancet 20 avril 2002;359:1407-8

PI

Descripteur MESH : Tabagisme , Parents , Grossesse , Femmes , Population , Cellules , Chromosome Y , Japon , Mères , Phénotype

nuance

Recherche scientifique: Les +