nuance

Clinique du mélanome mince métastatique

Une étude cas/contrôle des caractéristiques anatomopathologiques associées aux mélanomes métastatiques minces (MMMs) publiée dans les archives de dermatologie, montre que le MMM avec une forte régression histologique représente le cas clinique le plus défavorable de risque d’envahissement métastatique.

Généralement les mélanomes malins avec une épaisseur selon l’indice de Breslow de moins de 1 mm sont de bon pronostic. Cependant, il existe des cas de mélanomes minces qui développent des métastases. C’est pourquoi Joan Guitart et al ont cherché à identifier les facteurs histologiques et cliniques pouvant prédire cette évolution.

L’étude a compris 43 patients avec un MMM (< 1 mm d’épaisseur) comparés d’après l’âge, le sexe, la nature de la tumeur et l’indice de Breslow, à 42 sujets contrôles avec un mélanome non métastatique.

Les tumeurs axiales étaient présentes dans la majorité des cas de MMM. Une forte régression histologique a été observée chez 18% des MMMs contre 5% chez les contrôles (IC95%=21%-53%, P=0,001). Deux patients possédaient des mélanomes in situ avec des métastases secondaires.

En conclusion, les auteurs pensent que les MMMs avec une forte régression histologique représente un groupe à haut risque d’envahissement métastatique. De plus, le risque d’envahissement ne peut pas être selon eux négligé dans le cas des mélanomes in situ.

Source : Arch Dermatol mai 2002;138:603-8

PI

Descripteur MESH : Mélanome , Risque , Archives , Dermatologie , Patients , Nature , Pronostic , Sexe , Tumeurs

nuance

Recherche scientifique: Les +