nuance

La pilule n’augmente pas le risque de cancer du sein chez les femmes de 35 à 64 ans

Selon une large étude américaine, l’utilisation actuelle ou passée de contraceptifs oraux n’est pas associée à une augmentation significative du risque de cancer du sein chez les femmes de 35 à 64 ans. Cette étude cas/contrôles est publiée aujourd’hui dans le New England Journal of Medicine et a impliqué plus de 9.200 femmes.

Pour cette étude, Marchbanks et al. ont interrogé 4.575 femmes avec un cancer du sein et 4.682 femmes contrôles. Des informations sur l’usage de contraceptifs oraux ont été recueillies chez ces patientes âgées de 35 à 64 ans.

Les auteurs n’ont pas trouvé d’augmentation du risque de cancer du sein avec la prise de ces contraceptifs et ce aussi bien chez celles qui étaient sous contraceptifs oraux que chez celles qui avaient été sous contraceptifs oraux à un moment de leur vie.

« Ces résultats sont de bonnes nouvelles », commente Polly Marchbanks (CDC, Atlanta), principal auteur de cette étude. « Pour les femmes âgées de 35 à 64 ans, cette étude devrait les rassurer sur le fait que les contraceptifs oraux n’augmentent pas le risque de cancer du sein ».

Des périodes d’utilisation plus longues et des dosages plus élevés en estrogènes n’étaient pas liés à une augmentation du risque relatif de cancer du sein.

Par ailleurs, le risque n’était pas plus élevé chez celles où des antécédents familiaux de cancer du sein avaient été identifiés. Débuter la prise de pilule à un jeune âge ne semble pas non plus augmenter le risque. Les résultats étaient généralement similaires dans les différentes classes d’âges et les groupes ethniques.

Source : N Engl J Med 2002 ;346 :2025-32. NIH/National Institute of Child Health and Human Development.

SR

Descripteur MESH : Tumeurs du sein , Femmes , Contraceptifs , Risque , Contraceptifs oraux , Contraception , Gynécologie , Auteur , Groupes ethniques , Vie

nuance

Recherche scientifique: Les +