nuance

Découverte d’un facteur clé dans l’embryogenèse du tissu pancréatique

Des chercheurs américains ont réussi à mettre en évidence, en suivant le développement embryonnaire de cellules murines génétiquement modifiées, que le gène Pft1a, qui code pour un facteur de transcription tissu-dépendant, est essentiel à la formation des cellules précurseurs pancréatiques, durant les étapes précoces de l’embryogenèse. Il s’agit d’une réelle avancée dans le traitement des diabètes.

L’équipe de Christopher Wright (Vanderbilt University School of Medicine, Nashville, Tennessee, EU) a rendu le gène Pft1a (Pancreas transcription factor 1, EMBO J 1996 ;15 :4317-29) inactif dans certaines cellules embryonnaires souches de souris (précurseurs du canal pancréatique) et ils ont suivi le développement de ces cellules grâce à un marquage particulier (recombination-based lineage tracing in vivo) .

Ces cellules modifiées, au lieu de donner naissance aux trois types de cellules pancréatiques, ont adopté en premier lieu les caractéristiques de cellules intestinales du duodénum, puis se sont différenciées en toutes sortes de cellules intestinales, dont les cellules souches intestinales.

Les chercheurs sont maintenant en train de voir si des cellules intestinales transfectées avec le gène Pft1a peuvent réverser vers le phénotype des cellules pancréatiques.

«Si nous pouvons faire cela», a commenté Wright, «nous aurons avancé d’un grand pas vers le fait que Pft1a est l’élément essentiel pour orienter les cellules souches embryonnaires vers la formation du tissu pancréatique».

Source: Nature Genetics 19 août 2002;publication en ligne avancée, doi:10.1038/ng959

PI

Descripteur MESH : Cellules , Développement embryonnaire , Cellules souches , Cellules souches embryonnaires , Duodénum , Phénotype , Tennessee

nuance

Recherche scientifique: Les +