nuance

Les polyphénols du vin rouge agissent sur la NO synthase endothéliale

Un groupe de recherche franco-allemand vient d’établir un lien biologique entre le vin rouge et son action cardioprotectrice. Selon leurs résultats, les polyphénols du vin rouge stimulent l’expression de la NO synthase endothéliale. Cette enzyme est responsable de la synthèse du monoxyde d’azote endothélial, « une molécule vasoprotectrice pivot ».

Des études de population ont mis en évidence un lien entre la consommation modérée et régulière de vin rouge et une réduction de la mortalité et morbidité cardiovasculaire.

Les travaux de Leikert et al. récemment publiés en avance sur le site de la revue Circulation permettent de décrire le mécanisme biologique qui soutient cet effet.

Ces chercheurs ont étudié l’action des polyphénols du vin rouge sur l’activité de la NO synthase endothéliale. Ils ont montré que ces polyphénols stimulent la production de NO. Plus précisément, les polyphénols stimulent la synthèse de la NO synthase endothéliale et donc le relargage de NO dans l’endothélium.

Selon les auteurs, ce niveau plus élevé de NO synthase endothéliale active pourrait contrer les mécanismes qui conduisent au dysfonctionnement endothélial, offrant ainsi une explication à l’effet cardioprotecteur du vin rouge et surtout de ses polyphénols.

Source : Circulation 2002;published online before print September 9, 2002.

SR

Descripteur MESH : Vin , Polyphénols , Recherche , Morbidité , Mortalité , Population

nuance

Recherche scientifique: Les +