nuance

Mise au point d’un vaccin contre la grippe aviaire

Un groupe de chercheurs de l’hôpital des enfants St Jude (Memphis, Tennessee, EU) vient d’annoncer le développement d’un vaccin contre la souche grippale H5N1 du poulet (nouveau variant) qui avait provoqué une épidémie en 1997 à Hong Kong et qui a amené l’OMS a lancé une alerte pandémique en février 2003, suite à la ré-apparition du virus chez des oiseaux l'année dernière et le décès d’une personne le mois dernier.

«Si l’épidémie de 1997 à Hong Kong a été jugulée», a commenté Robert Webster du département des maladies infectieuses de St Jude, «c’est parce que le virus ne se transmet pas de l’homme à l’homme et parce que 1,5 million de poulets ont été abattus».

Mais le chercheur s’inquiète du nouveau variant grippal H5N1 apparu cette année, qui selon ses propres termes «infecte et tue toutes les sortes d’oiseaux et pas seulement les poulets».

Le vaccin, obtenu par génétique inverse en mixant des gènes de la souche H5N1 de Hong Kong ainsi que ceux du virus A-PR8/34H1N1 pour atténuer sa virulence, est actuellement en cours d’essais cliniques de phase I et II au CDC d’Atlanta et au centre mondial de la grippe à Londres.

Source: St Jude Children’s research Hospital Memphis, Tennessee

Pierre INIGUEZ

Descripteur MESH : Virologie , Hong Kong , Virus , Oiseaux , Tennessee , Gènes , Génétique , Génétique inverse , Londres , Poulets , Virulence

nuance

Recherche scientifique: Les +