nuance

Tuberculose : un nouveau test basé sur les lymphocytes T

Un article paru dans le dernier numéro du Lancet revient sur la mise au point d’un nouveau test tuberculinique. Plus précis que le test actuel, il devrait sensiblement améliorer le diagnostic de la tuberculose.

Cette étude montre que ce nouveau test sanguin rapide développé par Ajit Lalvani (Université d’Oxford) est plus efficace que le test cutané à la tuberculine. Dans des campagnes de contrôle de la tuberculose, il permettrait de connaître rapidement le statut des personnes en contact avec un malade atteint de tuberculose.

Ce contrôle de la tuberculose repose sur un diagnostic rapide et un traitement préventif des cas avant que la forme active de la maladie ne se développe. Le test cutané actuel pour le diagnostic précoce d’une infection prend trois à sept jours avant de pouvoir être interprété. Par ailleurs, les résultats faux-positifs restent un problème chez les sujets vaccinés par le BCG.

Le nouveau test est facile à mettre en œuvre, rapide et n’offre pas de réaction croisée avec la vaccination par le BCG.

Ce test nommé ELISPOT (enzyme-linked immunospot) a été utilisé pour suivre une flambée de tuberculose dans une école de Leicestershire en Angleterre. Il a été montré que le test était plus souvent positif chez les enfants qui avaient été exposés aux cas de tuberculose.

L’ELISPOT repose sur la détection de lymphocytes T spécifiques d’antigènes de Mycobacterium tuberculosis qui ne sont pas retrouvés dans Mycobacterium bovis du BCG.

Source : Lancet 2003 ;361 :1168-73

Descripteur MESH : Lymphocytes , Tuberculose , Diagnostic , Précis , Test tuberculinique , Angleterre , Diagnostic précoce , Faux positifs , Infection , Lymphocytes T , Maladie , Personnes , Tuberculine , Vaccination

nuance

Recherche scientifique: Les +