nuance

Régimes à très faible apport en carbohydrates : une revue de la littérature n’apporte pas de consensus

Malgré les efforts d’un groupe d’experts américains qui a compilé les études portant sur les bienfaits et la sûreté des régimes alimentaires à très faible apport en carbohydrates, il est difficile d’émettre des recommandations pour ou contre ces régimes. Globalement, il ressort que les personnes soumises à ces régimes perdent du poids, mais principalement en raison de l’apport restreint en calories et du fait de la prolongation dans le temps du régime.

Présentés dans la dernière livraison du JAMA, les résultats portent sur une méta-analyse systématique des études réalisées entre janvier 1996 et février 2003 traitant des conséquences des régimes à basse teneur en carbohydrates (500 kcal/j ou plus pendant au moins 4 jours).

Au total 107 études concernant 3268 participants ont été retenues par les auteurs. Globalement, la perte de poids n’a pas été associée à la réduction du contenu en carbohydrates, mais plutôt à la durée des régimes ainsi qu’à la restriction calorique totale.

La réduction en carbohydrates n’a pas affecté les constantes biologiques étudiées, comme le profil lipidique, les taux d’insuline ou de glucose, ou la pression sanguine.

Les auteurs ne se prononcent donc pas pour ou contre ce type de régime à très faible apport en carbohydrates, et particulièrement chez les plus de 50 ans, lorsque le régime dure plus de 90 jours ou qu’il comporte moins de 20 g/jour de carbohydrates.

Source: JAMA 9 avril 2003;289(14):1837-50.

Pierre INIGUEZ

Descripteur MESH : Littérature , Revue de la littérature , Personnes , Temps , Glucose , Perte de poids , Pression , Pression sanguine , Restriction calorique

nuance

Recherche scientifique: Les +