nuance

Physiologie cellulaire : détermination de la structure tridimensionnelle du complexe formé par les deux protéines nSec1 et syntaxin 1a

L’équipe de William Weis du département de biologie structurale la Faculté de médecine de l’Université de Stanford (Californie, USA) annonce dans la dernière livraison de la revue anglaise ‘Nature’ être parvenu à déterminer, à une résolution de 2,6 angströms, la structure 3D de deux protéines clés de la physiologie cellulaire, en l’occurrence le complexe nSec1-syntaxin 1a qui joue un rôle crucial dans les processus de traffic des vésicules intracellulaires et de fusion membranaire.

Comme le sait, l’organisation des compartiments membranaires des cellules eucaryotes, comme la communication entre cellules, dépend du trafic organisé et coordonné des vésicules de transport intracellulaire et de leur fusion avec les membranes adéquates.

Ces mécanismes intimes de la vie de la cellule ont été particulièrement étudiés dans les cellules nerveuses. En effet, le routage et la fusion des vésicules contenant des neurotransmetteurs avec la membrane présynaptique est une étape indispensable au bon fonctionnement des neurones.

C’est justement la structure cristalline du ‘neuronal-Sec1-syntaxin 1a complex’ qui a été déterminée par les chercheurs californiens qui se sont associés pour mener leurs travaux avec leurs collègues du Molecular and Cellular Physiology and The Howard Hugues Medical Institute (Stanford, Californie, USA).

Source : Press release from The Howard Hugues Medical Institute (Stanford, Californie, USA).

Descripteur MESH : Protéines , Californie , Biologie , Fusion membranaire , Joue , Médecine , Physiologie , Rôle , Cellules , Cellules eucaryotes , Communication , Eucaryotes , Membranes , Neurones , Vie

nuance

Recherche scientifique: Les +