nuance

Apnée obstructive du sommeil et mort subite cardiaque

Une étude s'est intéressée au risque de mort subite cardiaque chez les sujets affectés par l'apnée obstructive du sommeil. Les résultats montrent que ce risque varie au cours des différentes phases de la journée selon un profil différent de celui retrouvé dans la population générale.

Il est établi que le risque de mort subite cardiaque est plus élevé entre six heures du matin et midi tandis qu'il est plus faible de minuit à six heures du matin. Cette étude publiée dans la dernière livraison du NEJM par Gami et collaborateurs montre que la situation est différente chez les patients avec une apnée obstructive du sommeil : le risque de mort subite cardiaque est beaucoup plus élevé de minuit à six heures du matin que durant le reste de la journée.

Ces auteurs ont procédé à l'examen des dossiers de 112 patients victimes de mort subite cardiaque et pour lesquels on disposait d'enregistrements polysomnographiques en vue de comparer les patients avec et sans apnée du sommeil. "Pour les personnes avec apnée obstructive du sommeil, le risque relatif de mort subite cardiaque de minuit à six heures était 2,57 (IC 95 %=1,87-3,52)", écrivent les auteurs. Ce profil particulier pourrait être lié à des épisodes d'apnée plus nombreux durant ces horaires.

Source : NEJM 2005; 352:1206-1214

Descripteur MESH : Mort , Mort subite , Sommeil , Risque , Apnée , Mort subite cardiaque , Population , Patients , Enregistrements , Personnes

nuance

Recherche scientifique: Les +