nuance

Risque d’accouchement avant terme et traitement prénatal aux corticostéroïdes

L’exposition prénatale répétée aux corticostéroïdes en cas de risque de naissance prématurée est associée à une réduction de la morbidité néonatale comparée à une seule exposition.

Ces résultats ont été présentés par le groupe ACTORDS (Australasian Collaborative Trial of Repeat Doses of Steroids) dans la dernière livraison du Lancet. Au total, 982 parturientes qui présentaient toujours un risque d’accouchement prématuré (<32 semaines de gestation) après avoir reçu une première dose de corticostéroïdes ont reçu une dose hebdomadaire de bétaméthasone en intramusculaire ou un placebo jusqu’à l’accouchement ou la 32° semaine.

La fréquence du syndrome de détresse respiratoire était significativement plus faible chez les nouveau-nés du groupe expositions répétées (33% vs 41%). C’était également le cas des complications pulmonaires sévères. Selon les auteurs, les avantages observés à court terme sont en faveur de cures répétées aux corticostéroïdes chez les femmes qui présentent toujours un risque d’accouchement prématuré sept jours ou plus après la prise initiale de corticostéroïdes.

Source : Lancet 2006; 367: 1913–19

Caducée.net ©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.

Descripteur MESH : Risque , Morbidité , Naissance prématurée , Prématuré , Bétaméthasone , Expositions , Femmes , Placebo , Reproduction , Syndrome

nuance

Recherche scientifique: Les +