nuance

Lutte antipaludique en Afrique: vers une suppression des taxes sur les moustiquaires et les insecticides

Suite au Sommet africain sur le paludisme qui s'est déroulé en avril dernier à Abuja (Niger), l'Ouganda a décidé d'exonérer de toutes taxes (douanières notamment) les moustiquaires et insecticides pour favoriser la lutte contre le paludisme. Cette décision s'inscrit dans une démarche globale des pays de la Région africaine où les taxes douanières, souvent importantes, rendent ces produits trop onéreux pour une majorité d'Africains.

Le paludisme cause chaque année plus d'un million de décès dont 90 % en Afrique. Lors du Sommet d'avril dernier, les pays africains ont élaboré un programme d'intensification de la lutte contre le paludisme dont un élément essentiel est la réduction ou la suppression des droits de douane sur les différents moyens de lutte contre la maladie : antipaludéens, moustiquaire et insecticides. Seulement 3 % des familles des régions endémiques disposeraient de moustiquaires imprégnées d'insecticides en raison de leur coût trop élevé.

L'OMS indique que la Tanzanie a été "le premier à aller dans ce sens, puisque l'année dernière elle a ramené à 5 % la part conjuguée de taxes et droits sur ces produits : grâce à cela, les moustiquaires (3,50 $US en moyenne) sont désormais d'un prix plus abordable". En comparaison, les moustiquaires coûtent respectivement 45 et 30 $US au Swaziland et au Soudan.

Ces taxations élevées s'expliquent souvent par la classification des moustiquaires imprégnées d'insecticides dans la catégorie textiles et non dans la catégorie des produits sanitaires.

L'OMS, par le biais de Roll Back Malaria, encourage les pays de la Région africaine à suivre l'exemple de la Tanzanie et de l'Ouganda. Le Roll Back Malaria (RBM) est un partenariat qui associe l'OMS, l'UNICEF, le PNUD, la Banque Mondiale, des ONG et d'autres entités dont l'objectif est de réduire le nombre de décès imputables au paludisme d'ici 2010.

Le Dr Awash Teklehaimont, responsable par intérim du projet RBM, estime que l'Ouganda "ayant donné le coup d'envoi", les autres pays africains se doivent de suivre cet exemple et de prendre rapidement les mesures nécessaires.

Source : communiqué de presse de l'OMS. Lien vers le site de l'OMS (www.who.int).

Descripteur MESH : Moustiquaires , Médecine , Paludisme , Insecticides , Lutte , Ouganda , Démarche , Niger , Tanzanie , Afrique , Classification , Maladie , Soudan , Swaziland , Textiles

nuance

Recherche scientifique: Les +