Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Cellules

1974 résultats triés par date
affichage des articles n° 91 à 109

Cellules souches embryonnaires humaines : premiers résultats d

INSERM, le 12 juin 2007 : Les cellules souches constituent un espoir thérapeutique pour de nombreuses pathologies, et notamment pour les cas de déficience cardiaque. L'utilisation de cellules souches permettrait de régénérer les tissus endommagés du cœur. L'équipe AVENIR de l'Inserm dirigée par Michel Pucéat (Unité Inserm 861 : I-stem1) est une des premières équipes françaises à avoir été autorisée à travailler sur les cellules souches embryonnaires humaines dans l'hexagone. En collaboration avec Philippe Menasché, chirurgien cardiaque à l'hôpital Européen Georges Pompidou (AP-HP, Université Paris 5) et directeur de l'Unité Inserm 633 « Thérapie cellulaire en pathologie cardiovasculaire », l'équipe de Michel Pucéat vient de montrer pour la première fois que des cellules souches embryonnaires humaines peuvent se différencier en cellules cardiaques au sein de cœurs défaillants de rats. […].

Greffe de cellules souches neurales chez la souris

Caducee.net, le 02 octobre 2002 : Une équipe de neurochirurgiens américains de Pennsylvanie a réussi à greffer chez la souris soumise à un traumatisme cérébral expérimental, des cellules souches neurales (CSN) à l’endroit de la lésion, qui ont survécu, se sont divisées en neurones et en cellules gliales, et ont permis une amélioration des fonctions motrices des animaux. […].

Une immunothérapie, l’Anti-PD-1 BMS-936558, a montré une activité clinique dans une étude de Phase 1 chez des patients présentant un cancer du poumon non à petites cellules, un mélanome métastatique et un cancer rénal précédemment traités

BMS, le 15 juillet 2012 : Bristol-Myers Squibb a annoncé lors du Congrès de l’ASCO les résultats préliminaires d’une étude de Phase 1 (n=296) portant sur son immunothérapie de recherche, l’anti-PD-1 (BMS-936558), qui a montré une activité clinique chez les patients avec un cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC), un mélanome métastatique et un cancer des cellules rénales (CCR) précédemment traités. L’Anti-PD-1 est un anticorps monoclonal entièrement humain qui cible le récepteur inhibiteur exprimé sur des lymphocytes T activés appelés PD-1 ou programme Death1. Les taux de réponse objectifs, tous groupes de dosage confondus, mesurés par les critères standard RECIST, sont de 6 à 32 % pour le NSCLC, 19 à 41 % pour le mélanome métastatique et de 24 à 31 % pour le CCR. La plupart des réponses sont durables. […].

Une greffe de cellules souches dans la moelle épinière permet de restaurer une motricité chez des souris paralysées

Caducee.net, le 06 novembre 2000 : Des scientifiques de l'Université Johns Hopkins de Baltimore ont utilisé avec succès une greffe de cellules souches pour restaurer des fonctions motrices chez des rongeurs rendus expérimentalement paralysés. Selon les auteurs de ce travail, cette approche pourrait se révéler prometteuse dans le traitement des maladies du motoneurone, telles que la sclérose latérale amyotrophique ou l'amyotrophie spinale. […].

Nouvelle stratégie de vaccination anti-tumorale à base de cellules dendritiques activées

Caducee.net, le 31 décembre 2001 : Une étude américano-japonaise décrit une nouvelle méthode pour développer des vaccins anti-tumoraux basés sur l’utilisation des cellules dendritiques (CD), plus rapide, moins onéreuse, et rendant cette pratique plus accessible. La technique ne nécessite plus l’extraction des CD hors de l’organisme avant leur réimplantation une fois activées et potentialisées, mais se base sur l’induction in situ des cellules de Langherans (CL) de la peau par des agents qui provoquent à la fois le recrutement des CL et leur activation afin de créer un gradient de CL qui induit une réponse immunitaire protectrice. […].

Il y aurait plus de cellules souches circulantes qu’on ne le pense

Caducee.net, le 30 novembre 2001 : Le nombre de cellules souches hématopoïétiques ou précurseurs dans la circulation sanguine est plus importante que ce qui est aujourd’hui estimé, selon une étude américaine publiée aujourd’hui dans la revue Science. Cette découverte, réalisée d’après des expériences sur des souris parabiotiques, pourrait avoir des implications importantes dans le succès des greffes de moelle osseuse. […].

Augmenter l’efficacité de la vaccination anti-cancéreuse par les cellules dendritiques

Caducee.net, le 07 février 2002 : Des chercheurs américains rapportent ce mois-ci dans la revue Nature Biotechnology une nouvelle approche de la vaccination anti-tumorale par les cellules dendritiques (CD). La méthode consiste à coupler un peptide dit ‘pénétrant’ à l’antigène vaccinal, rendant ainsi la capacité des CD à retenir l’antigène plus grande et donc à le présenter plus longtemps aux cellules du système immunitaire. […].

CORD:USE Cord Blood Bank annonce l'arrivée de Dr John Wagner, pionnier de l'utilisation des cellules souches du sang du cordon ombilical, dans son Conseil consultatif scientifique

PR Newswire, le 30 janvier 2008 : ORLANDO, Floride, January 31 /PRNewswire/ -- John Wagner, M.D., reconnu comme un leader du domaine de la greffe de cellules souches du sang du cordon, a rejoint l'équipe de CORD:USE Cord Blood Bank. L'expérience et les connaissances étendues de Dr Wagner dans la médecine des greffes et la biologie des cellules souches fourniront une contribution significative à CORD:USE. […].

Des cellules souches embryonnaires pour traiter les lésions médullaires

Caducee.net, le 30 novembre 1999 : Des chercheurs américains sont parvenus à obtenir une amélioration notable de la fonction locomotrice chez des rats souffrant d’une lésion médullaire traumatique en leur transplantant dans la moelle épinière des cellules souches embryonnaires de souris. […].

La capacité des cellules souches de la moelle osseuse à générer des hépatocytes est confirmée

Caducee.net, le 20 juillet 2000 : Ce résultat avait déjà été démontré dans une étude récemment publiée (voir dépêche du 27/06/2000). Aujourd'hui, des chercheurs anglais rapportent des résultats similaires dans le journal Nature. La faculté des cellules souches hématopoïétiques à générer des hépatocytes chez l'adulte suggère que ces cellules souches puissent être utilisées pour le remplacement des foies endommagés. […].

Accord entre le NIH et une société de biotechnologie pour le libre accès à 6 lignées de cellules souches embryonnaires

Caducee.net, le 12 avril 2002 : Le National Institute of Health (NIH, Bethesda, Maryland, EU) et la société ES Cell International Pte. Ltd. (Melbourne, Australie), viennent de signer un accord (MOU ou Memorandum of Understanding) pour l’utilisation à des fins de recherche publique de six lignées de cellules souches embryonnaires (ES) commercialisées par la société, entrant dans les critères établis par l’administration Bush le 9 août 2001. Il s’agit du premier accord international sur la diffusion de lignées de cellules souches embryonnaires humaines. […].

Apport de la combinaison rituximab + chimiothérapie CHOP dans le traitement du lymphome non hodgkinien (LNH) diffus à grandes cellules B

Caducee.net, le 05 décembre 2000 : L'analyse préliminaire d'un essai de phase III montre que la combinaison rituximab + CHOP (cyclophaophamide, doxorubicine, vincristine, prednisone) donne de meilleurs résultats que la chimiothérapie CHOP chez des sujets âgés et atteints d'un LNH diffus à grande cellules B de stade II à IV. Ces résultats indiquent que le traitement des lymphomes agressifs pourrait être amélioré par l'utilisation du rituximab, anticorps monoclonal dirigé contre l'antigène CD 20 exprimé dans plus de 95 % des cellules B des lymphomes non hodgkiniens. […].

ReproCELL va collaborer à des études de Recherche & Développement sur les hépatocytes dérivés de cellules souches pluripotentes induites

PR Newswire, le 04 janvier 2011 : YOKOHAMA, Japon, January 4, 2011 /PRNewswire/ -- ReproCELL, Inc. (Directeur général : Chikafumi Yokoyama PhD) a annoncé aujourd'hui que la société allait collaborer dans le domaine de la Recherche et du Développement avec l'Institut National de l'Innovation Médicale (NIBIO; Directeur général : Koichi Yamanishi; Osaka, Japon), pour proposer de nouveaux hépatocytes dérivés de cellules souches pluripotentes induites (iPS) utilisés pour le dépistage in vitro efficace de médicaments pour la toxicité hépatique et le métabolisme du foie. […].

Essai de phase II de l'ISTODAX® sur des patients atteints d'un lymphome périphérique à cellules T (PTCL) réfractaire ou en rechute : une analyse secondaire des patients atteints des sous-types de PTCL...

Businesswire, le 13 décembre 2011 : Essai de phase II de l'ISTODAX® sur des patients atteints d'un lymphome périphérique à cellules T (PTCL) réfractaire ou en rechute : une analyse secondaire des patients atteints des sous-types de PTCL les plus courants est présentée à l'ASH […].

Des cellules souches de primates transformées en neurones dopaminergiques

Caducee.net, le 29 janvier 2002 : Des chercheurs japonais décrivent pour la première fois une technique très efficace capable de générer de neurones dopaminergiques à partir de cellules souches embryonnaires de primates. Leurs résultats devraient faciliter la recherche sur les maladies neurodégénératives et leur traitement par thérapie cellulaire. […].

Vers un clonage à partir de cellules totalement différenciées ?

Caducee.net, le 11 février 2002 : Une nouvelle étape vers la voie du clonage a été franchie par des chercheurs du MIT (Cambridge, Massachusetts, ET) et de l’université de Vienne. Même si les auteurs ont eu une efficacité très faible et ont dû procéder à une étape de clonage en deux temps, il semble que les clones de souris, obtenus à partir de noyaux de lymphocytes B et T, ouvrent la voie au clonage à partir de cellules souches adultes et totalement différenciées. […].

Greffe de cellules de moelle osseuse dans le traitement de l’ischémie des membres inférieurs

Caducee.net, le 09 août 2002 : D’après les résultats d’une étude pilote japonaise publiée dans le Lancet, la greffe autologue de cellules mononuclées de la moelle osseuse pourrait constituer un traitement efficace et inoffensif pour réaliser la néovascularisation chez des patients souffrant d’ischémie des membres inférieurs. […].

Les plus