Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Cellules

1972 résultats triés par date
affichage des articles n° 145 à 163

Les puces à ADN pour le pronostic des lymphomes B diffus à grandes cellules

Caducee.net, le 20 juin 2002 : Une nouvelle étude réalisée sur 240 patients confirme l’intérêt des puces à ADN (microarrays) dans le pronostic des lymphomes B diffus à grandes cellules (DLBCL). Le profil d’expression d’un petit groupe de gènes est apparu clairement lié à la survie après la chimiothérapie. La valeur prédictive de ces signatures est indépendante de celle de l’index pronostique international (IPI). […].

Lymphomes B diffus à grandes cellules : les microarrays comme outil pronostique ?

Caducee.net, le 26 décembre 2001 : Dans le numéro de janvier 2002 de Nature Medicine, Shipp et al. décrivent comment les puces à ADN peuvent aider au pronostic des cancers. En analysant par cette technique 58 patients avec un lymphome B diffus à grandes cellules, les auteurs ont pu classer les patients en deux catégories : taux de survie à 5 ans de 70 % et taux de survie à 5 ans de 12 %. Cette approche aurait une meilleure efficacité pronostique que l'index pronostique international. […].

Évaluation de REVLIMID®chez les patients atteints du lymphome diffus à grandes cellules B de phénotype GCB ou non-GCB

Businesswire, le 07 juin 2010 : Les chercheurs ont analysé rétrospectivement des données communes de patients en provenance de nos centres universitaires du monde entier, à la recherche de résultats cliniques différents parmi les patients atteints de lymphome à grandes cellules B de phénotype centre germinatif (GCB) ou non centre germinatif (non-GCB), suivant une thérapie de sauvetage à base de lénalidomide. La série de données initiales comprenait 40 patients atteints de LDGCB en rechute ou réfractaire, 23 d'entre eux étant atteints de lymphome de phénotype centre germinatif (GCB) et 17, de lymphome de phénotype non centre germinatif (non-GCB). […].

La vitamine C : un nouvel engrais pour les cardiomyocytes ?

Caducee.net, le 03 avril 2003 : Des chercheurs viennent de montrer que les cellules souches embryonnaires se différencient plus facilement en cardiomyocytes lorsque leur milieu de culture est enrichi en vitamine C. […].

Des cellules souches embryonnaires trop vieillissantes

Caducee.net, le 05 septembre 2005 : Des travaux récents publiés dans Nature Genetics montrent que des cellules souches embryonnaires humaines cultivées sur une longue période développent des modifications de leur génome qui compromettent leur utilisation à des fins thérapeutiques. […].

Découverte de l’origine cellulaire des tumeurs d’Ewing

INSERM, le 07 mai 2007 : Des chercheurs de Inserm à l'Institut Curie viennent d'identifier les cellules à l'origine des tumeurs d'Ewing : il s'agit des cellules du mésenchyme, le tissu conjonctif servant de soutien aux autres tissus. Cette tumeur de l'os de l'enfant, de l'adolescent et du jeune adulte, pour laquelle l'Institut Curie est le centre de référence en France, survient suite à l'apparition d'une erreur génétique dans les cellules du mésenchyme. Les chercheurs ont, par ailleurs, réussi à « forcer » les cellules tumorales à redevenir des cellules mésenchymateuses quasiment normales. Ces résultats, publiés dans Cancer Cell le 7 mai 2007, ouvrent de nouvelles pistes thérapeutiques pour bloquer le développement des tumeurs d'Ewing chez les jeunes patients. […].

La présentation orale à l'ASCO d'une étude intergroupe de phase III (CALGB 100104) évalue le traitement ininterrompu au REVLIMID® de patients atteints de myélome multiple et ayant subi au préalable une autotransplantation de cellules souches

Businesswire, le 07 juin 2010 : Les résultats de l'étude clinique de phase III, randomisée, contrôlée, en double aveugle, multicentrique portant sur des patients nouvellement diagnostiqués comme atteints du myélome multiple, à la suite d'une autotransplantation de cellules souches (ASCT) (CALGB 100104), ont indiqué que 13,8 % des patients (29 sur 210) recevant un traitement quotidien ininterrompu de 10 à 15 mg de lénalidomide (REVLIMID) ont constaté une progression de la maladie au suivi médian de 12 mois, contre 27,9 % de ceux (58 sur 208) (p […].

La Commission européenne approuve l'ALUNBRIG® (brigatinib) dans le cadre d'un cancer du poumon non à petites cellules ALK  chez les patients précédemment traités au crizotinib,...

La Commission européenne approuve l'ALUNBRIG® (brigatinib) dans le cadre d'un cancer du poumon non à petites cellules ALK chez les patients précédemment traités au crizotinib,...

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 29 novembre 2018 : Takeda Pharmaceutical Company Limited (TSE: 4502) a annoncé aujourd'hui que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l'ALUNBRIG (brigatinib) en tant que monothérapie pour le traitement des patients adultes atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) avancé à kinase positive du lymphome anaplasique (ALK ) ayant précédemment suivi un traitement au crizotinib. La décision fait suite à un avis favorable du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) daté du 20 septembre 2018. […].

Des cellules souches embryonnaires pour traiter des paralysies

Caducee.net, le 20 juin 2006 : Des neurones moteurs obtenus à partir de cellules souches embryonnaires ont été transplantés chez des rats pour restaurer une connexion neuromusculaire. L’approche a permis de restaurer une fonction partielle chez les animaux paralysés. […].

Comment les cellules meurent après un AVC

Caducee.net, le 31 décembre 2003 : Les lésions cérébrales consécutives à l’accident vasculaires cérébral (AVC) sont en partie liées à l’activation d’un canal cellulaire particulier nommé TRPM7. Cette activation déclenche la production de radicaux libres et la mort des cellules, révèle une étude parue le 26 décembre dans la revue Cell. […].

Nos cellules communiquent !

Paule MARTEL et Catherine CHAUMONTET, le 15 juin 2000 : Dans un organisme pluricellulaire, chaque cellule appartient à un groupe de cellules chargées de réaliser un même type de fonctions spécifiques, que l’on peut appeler groupe fonctionnel. Souvent, différents groupes fonctionnels cohabitent dans un même tissu ou organe (par exemple, dans le foie, certains sont plutôt spécialisés dans le métabolisme, d’autres dans la détoxification) […].

Diagnostic prénatal : à la recherche des cellules fœtales dans le sang maternel

Caducee.net, le 13 janvier 2003 : Selon des résultats récents, le diagnostic prénatal non invasif par analyse des rares cellules fœtales dans le plasma maternel n’est pas réalisable en routine. […].

La radiorésistance des cellules souches cancéreuses mieux comprise

Caducee.net, le 09 février 2009 : Des chercheurs viennent de démontrer que les cellules souches de cancer du sein présentent un niveau plus faible d’espèces réactives de l’oxygène (ROS) que les autres types cellulaires de ces tumeurs. Ce phénomène pourrait contribuer à l’acquisition d’une résistance à la radiothérapie. […].

Succès d’une thérapie cellulaire sur l'immunodéficience combinée sévère humaine

Caducee.net, le 18 avril 2002 : L’équipe INSERM de Marina Cavazzano-Calvo (Hôpital Necker, Paris) publie, deux ans et demi après ses premiers essais cliniques de thérapie cellulaire visant à corriger le défaut génétique impliqué dans l’immunodéficience combinée sévère liée à l’X (ICS-X, voir dépêche caducee), la réussite de ces essais sur quatre enfants atteints de cette maladie, chez qui le gène correcteur a été apporté ex vivo dans leurs propres cellules hématopoïétiques et réimplantées par la suite. […].

Les microARNs : des contrôleurs des cellules cardiaques

Caducee.net, le 13 juin 2005 : Des ARNs courts nommés microARNs apparaissent réguler la différenciation et la prolifération des cellules cardiaques chez la souris, d'après une étude parue dans la revue scientifique Nature. […].

Foxd3 permet aux cellules souches embryonnaires de rester indifférenciées

Caducee.net, le 15 octobre 2002 : Des chercheurs de l’université de Pennsylvanie ont mis en évidence chez la souris un gène impliqué dans le processus de l’embryogenèse et dans l’établissement des lignées des cellules souches embryonnaires (CSE) chez les mammifères. Cette découverte, qui place le gène Foxd3 comme un facteur clé du maintien de la totipotence des CSE, pourrait constituer une avancée considérable dans la médecine thérapeutique régénératrice. […].

Les greffes de cellules fœtales améliorent la condition des parkinsoniens

Caducee.net, le 18 avril 2002 : La greffe de cellules fœtales chez des patients parkinsoniens semble pouvoir perdurer et améliorer les symptômes même après huit années, d’après une étude présentée durant le congrès annuel de l’académie de neurologie américaine, qui se tient du 13 au 20 avril à Denver dans le Colorado. […].

L’expression de la métalloprotéinase de matrice 9 (MMP-9) dans les cellules du stroma contribue au développement du cancer de l’ovaire

Caducee.net, le 07 août 2002 : Une recherche menée au Cancer Center de l’université du Texas, montre que la métalloprotéinase MMP-9, associée au risque de dissémination du cancer ovarien, constitue également un facteur de risque d’angiogenèse et de croissance anormale lorsqu’elle est exprimée dans les cellules sous-jacentes à la tumeur. […].

Les plus