nuance

Un vaccin antivaricelle inactivé pour les receveurs d’une transplantation de cellules hématopoïétiques

L’administration d’un vaccin antivaricelle inactivé avant une greffe autologue de cellules hématopoïétiques permet de réduire significativement le risque de zona, indique un essai randomisé conduit chez 119 patients.

La réactivation du VZV (varicella zoster virus) après une période de latence et l’apparition d’un zona sont fréquents chez les receveurs de cellules hématopoïétiques, expliquent Hata et al. dans une publication qui paraît aujourd’hui dans le NEJM.

Ces auteurs ont conduit un essai randomisé afin de déterminer le potentiel d’un vaccin antivaricelle inactivé et administré avant la transplantation. Les patients recrutés (119) étaient candidats à une greffe autologue de cellules hématopoïétiques pour un lymphome Hodgkinien ou non-Hodgkinien.

Parmi les patients qui ont effectivement bénéficié d’une transplantation, 53 ont été vaccinés avec un vaccin inactivé à la chaleur tandis que 58 n’ont pas reçu le vaccin. Selon les auteurs, l’incidence des zonas était de 13 % dans le groupe vacciné et 30 % dans le groupe vacciné.

Une première injection du vaccin était réalisée dans le mois qui précédait la transplantation puis d’autres étaient réalisées 1, 2 et 3 mois après. La protection observée étaient corrélée à la reconstitution du stock de lymphocytes T4 contre le VZV. Par ailleurs, une première injection avant la transplantation paraît essentielle.

Source : N Engl J Med 2002 ;347 :26-34

SR

Descripteur MESH : Cellules , Zona , Transplantation , Varicelle , Patients , Risque , Lymphocytes , Lymphomes , Virus

nuance

Recherche scientifique: Les +