nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Obésité

231 résultats triés par date
affichage des articles n° 19 à 37

Surpoids et obésité chez les enfants de 7 à 9 ans. France, 2000.

INVS, le 12 octobre 2004 : La fréquence du surpoids selon les références françaises (97e percentile) a été estimée à 16,3 %. Selon les références de l’International Obesity Task Force (IOTF), la fréquence du surpoids était de 18,1 % ; parmi ces enfants, 3,8 % peuvent être considérés comme obèses selon ces mêmes références. Il n’y avait pas de différence notable selon le sexe et l’âge. Ces données montrent que la situation de la France est comparable à celle de la plupart des pays européens, bien que peu aient fourni des données aussi récentes à ce jour. Malgré l’absence de données anciennes à l’échelle nationale, elles montrent également une probable augmentation de ces fréquences au cours du temps en France. […].

Le diabète et l'obésité en augmentation aux Etats Unis

Caducee.net, le 29 janvier 2001 : Les derniers chiffres communiqués par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) pour l'année 1999 montrent une augmentation de 6 % de la prévalence du diabète chez les adultes américains. Parallèlement, 18,9 % des américains étaient obèses (indice de masse corporelle > 30) en 1999, alors que ce chiffre s'élevait à 17,9 % en 1998. Selon le CDC, ces données rappellent que les Etats-Unis font face à une situation épidémique. […].

Régime et obésité : limiter les glucides ou les lipides ?

Caducee.net, le 22 mai 2003 : Quel type de régime alimentaire adopter dans la prise en charge de l’obésité sévère ? C’est en essayant de répondre à cette question que des chercheurs ont comparé l’effet de deux régimes : un pauvre en glucides et l’autre pauvre en graisses. La perte de poids était plus forte avec le régime pauvre en glucides. […].

Les Etats Unis continuent de voir l’obésité et le diabète augmenter dans la population

Caducee.net, le 12 septembre 2001 : Le nombre d’obèses et de diabétiques ne cesse de progresser aux Etats Unis. Une étude à paraître dans le numéro du 12 septembre 2001 de la revue américaine The Journal of the American Medical Association (JAMA) révèle qu’environ un adulte sur cinq a une surcharge pondérale et que 7,3 % sont diabétiques. […].

L’allaitement diminue le risque d’obésité de l’enfant

Caducee.net, le 07 juin 2002 : Une large étude épidémiologique écossaise révèle que le risque d’obésité infantile est augmenté de 30% chez les enfants qui n’ont pas été nourris au sein. Les résultats de cette étude, la plus grande jamais réalisée sur le sujet, est publiée dans la section Research Letters de la dernière édition du Lancet. […].

Diabète et obésité : Conférence de presse tenue par le Professeur Froguel le 28 septembre 2000

Caducee.net, le 02 octobre 2000 : 0 800 02 04 12 : c’est le numéro vert que les familles atteintes de diabète de type II ou d’obésité peuvent contacter pour participer aux travaux de recherche de l’équipe du Pr Froguel. 150 millions de personnes dans le monde sont atteintes du diabète de type II. Ce chiffre devrait doubler dans les prochaines années. […].

Télé et obésité : un lien qui se précise

Caducee.net, le 28 septembre 2005 : Le lien entre le temps passé devant la télévision et l’obésité est connu. Une nouvelle étude menée sur le long terme apporte des précisions sur cette relation et montre notamment qu’elle est plus forte chez les filles que chez les garçons. […].

Adolescence, obésité et pauvreté

Caducee.net, le 04 juin 2006 : La pauvreté représente un facteur de risque fort pour le développement de l’obésité chez les jeunes, soulignent de récentes données américaines. Cet effet semble s’être creusé au cours des 10 dernières années. […].

Tabac chez la mère enceinte, diabète et obésité chez les enfants

Caducee.net, le 04 janvier 2002 : Une étude suédoise longitudinale montre que le tabagisme durant la grossesse augmente le risque d’apparition de diabète de type 2 parmi la descendance ainsi que celui d’obésité non liée au diabète. Les chercheurs ont également observé que la cigarette chez l’adulte jeune favorise le diabète. […].

Insuffisance cardiaque et obésité : un lien paradoxal

Caducee.net, le 25 janvier 2005 : Les insuffisants cardiaques en surpoids ou obèses ont un risque de décès plus faible que ceux dont le poids est normal, indique une étude parue dans les Archives of Internal Medicine. […].

L’obésité est liée à des cancers de la prostate plus agressifs

Caducee.net, le 23 décembre 2003 : Les patients obèses avec un cancer de la prostate tendent à développer des tumeurs plus agressives et ont plus de risque de récidive après prostatectomie radicale, selon deux études publiées en avance sur le site du Journal of Clinical Oncology. […].

Asthme et obésité : les bénéfices d'un régime hypocalorique

Caducee.net, le 27 mars 2000 : Une perte de poids chez les personnes asthmatiques et obèses conduit à une amélioration des fonctions pulmonaires et de l'état général des patients. Une équipe finlandaise a en effet évalué les effets d'un régime hypocalorique chez des patients obèses. Les fonctions pulmonaires, le nombre de crises d'asthme et la prise de stéroïdes ont été contrôlées après le régime et un an après son terme. […].

Effet à long terme de la sibutramine sur la perte de poids

Caducee.net, le 22 décembre 2000 : La prise de sibutramine est associée à une perte de poids et renforce les effets d'un régime basse-calorie. Un groupe d'étude vient de montrer qu'elle permet de maintenir une perte de poids lorsque le traitement est suivi pendant deux ans. Ce traitement nécessite une surveillance accrue de la tension artérielle. […].

Rides, obésité et pousse des cheveux ont en commun un gène

Caducee.net, le 08 avril 2003 : Une recherche américaine, publiée en avance sur le site des PNAS, expose la découverte chez la souris d’une mutation dans le gène FATP4 (Fatty Acid Transport Protein 4), un gène présent également chez l’homme et impliqué dans l’obésité. De manière inattendue, cette mutation provoque également chez l’animal l’absence de rides cutanées ainsi qu’un défaut de croissance du poil. […].

Le surpoids augmente la survie des cardiaques à moyen terme

Caducee.net, le 02 avril 2003 : Le taux de survie à un an chez les patients venant de subir un accident cardiaque serait deux fois moins important chez les personnes avec un poids normal que chez celles obèses. Cette étude a été présentée hier lors du 52ème congrès annuel de l’American College of Cardiology par une équipe du Duke University Medical Center. […].

La perte de poids réduit la concentration en CRP

Caducee.net, le 05 février 2002 : Chez des patientes obèses et ménopausées, une perte de poids d'environ 15 % est associée en moyenne à une réduction de 32 % de la concentration plasmatique en CRP (C-Reactive Protein, marqueur de l'inflammation systémique). Ce résultat est publié dans la nouvelle parution de la revue Circulation. Il montre une fois de plus que le contrôle du poids (par régime) a un impact positif sur ce marqueur de l'inflammation et donc sur la réduction du risque cardiovasculaire. […].

FRUITS OU JUS DE FRUITS ?

Nutritionniste Rime/ Cabinet de Nutrition Santé Médicale, le 16 novembre 2014 : Tout le monde sait que les fruits et les jus de fruits n'ont pas les mêmes impacts sur la santé. Reste à savoir pourquoi ! Pour cette étuude, des chercheurs Danois ont recruté des groupes de participants bien portant, qui ont suivi pendant 5 mois. Le groupe n°1 : a été assigné à manger 550g/j de fruits entiers Le groupe n°2 : a été assigné à boire 500ml/j de jus de fruits avec pulpe Le groupe n°3 : a été assigné à boire 500ml/j de jus de fruits sans pulpe Le groupe n°4 : a été assigné à manger 22g/j de pulpe de fruits   […].

La ghréline, une hormone étroitement liée au contrôle de l’appétit et à la perte de poids

Caducee.net, le 23 mai 2002 : La ghréline n’a été découverte que récemment et de nouveaux travaux laissent penser qu’elle joue un rôle déterminant dans le contrôle de l’appétit mais aussi dans la régulation du poids sur le long terme. D’après une étude parue dans le New England Journal of Medicine, elle serait une cible d’intérêt pour inhiber l’appétit. […].

nuance

Les plus