nuance

Effet à long terme de la sibutramine sur la perte de poids

La prise de sibutramine est associée à une perte de poids et renforce les effets d'un régime basse-calorie. Un groupe d'étude vient de montrer qu'elle permet de maintenir une perte de poids lorsque le traitement est suivi pendant deux ans. Ce traitement nécessite une surveillance accrue de la tension artérielle.

Cet essai multicentrique, randomisé et avec contrôle placebo a été conduit par le groupe d'étude STORM (Sibutramine Trial of Obesity Reduction and Maintenance) dans 8 centres européens.

L'objectif était d'évaluer la sibutramine dans le maintien d'un perte de poids dans une population de patients obèses.

Ont participé à cette étude 605 sujets obèses dont l'indice de masse corporelle était compris entre 30 et 45 kg/m2. Ces sujets ont reçu pendant 6 mois de la sibutramine à 10 mg/jour et ont bénéficié d'un régime alimentaire approprié et personnalisé.

Parmi eux, 467 (77 %) ont perdu plus de 5 % de leur poids initial et sont entrés dans la deuxième phase de l'étude, c'est à dire dans l'étude du maintien de la perte de poids. Ces patients ont alors reçu 10 mg/jour de sibutramine (n=352) ou un placebo (n=115) pour une durée de 18 mois. En cas de reprise poids, le dosage pouvait être augmenté jusqu'à 20 mg/jour.

Le principal critère d'évaluation était le nombre de patients qui conservaient au moins 80 % de la perte de poids initiale obtenue entre le mois 0 et le 6° mois.

Au total, 42 % des patients du groupe sibutramine et 50 % de ceux du groupe placebo ont interrompu le traitement par choix ou en raison d'effets secondaires.

Parmi les 204 autres patients sous sibutramine, 43 % ont conservé au moins 80 % de leur perte de poids initiale contre 16 % dans le groupe placebo.

Sur les 6 premiers mois, les auteurs ont noté une diminution des concentrations en triglycérides, VLDL-cholestérol, insuline, peptide C, acide urique mais pas de variation en LDL-cholestérol. Une augmentation en HDL-cholestérol a été enregistrée dans les deux groupes. Dans la deuxième phase de l'étude, ces changements ont été maintenus seulement dans le groupe sous sibutramine.

La sibutramine était associée à une augmentation de la tension artérielle et de la fréquence cardiaque.

Dans leur conclusion, les membres du groupe STORM soulignent que les effets de la sibutramine doivent être pondérés par l'augmentation de la tension artérielle chez les patients traités. L'ensemble des effets du traitement devrait faire l'objet d'une nouvelle évaluation sur le long terme.

Source : Lancet 2000;356:2119-25.

Descripteur MESH : Médecine , Médecine générale , Obésité , Perte de poids , Patients , Placebo , Cholestérol , Hypercholestérolémie , Acide urique , Indice de masse corporelle , Insuline , Maintenance , Membres , Peptide C , Population , Régime alimentaire

nuance

Recherche scientifique: Les +