Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Protéines

803 résultats triés par date
affichage des articles n° 19 à 37

Une petite molécule capable de restaurer la fonction de protéines p53 mutantes

Caducee.net, le 04 mars 2002 : La fonction normale de p53 est d'inhiber la croissance tumorale en déclenchant l'apoptose. Des formes mutantes de cette protéine sont impliquées dans 50 % des tumeurs humaines. Des chercheurs suédois et russes ont identifié une molécule capable de restaurer l'activité de plusieurs mutants de p53. Cette propriété se traduit in vivo par un effet antitumoral et sans toxicité apparente. Nommée PRIMA-1, cette molécule pourrait servir de modèle pour la création d'agents anticancéreux ciblés sur p53. […].

OSEO accorde à DBV Technologies une aide à l’innovation pour Viaskin® Lait, un traitement révolutionnaire de l’allergie aux protéines de lait de vache chez l’enfant.

Businesswire, le 30 janvier 2012 : DBV, dont le premier produit, Viaskin® Peanut est actuellement en développement clinique aux Etats-Unis et en Europe, a développé une technologie unique permettant de désensibiliser par voie cutanée, en toute sécurité, les patients atteints d’allergie - notamment alimentaire - tout en réduisant considérablement les risques de réaction généralisée. L’allergie au lait est la première des allergies de l’enfant et entraine de nombreuses complications, retentissant parfois très gravement sur la vie quotidienne des patients qui en sont atteints. Le patch Viaskin® Lait fait appel à une technique révolutionnaire de traitement par voie épicutanée, unique au monde. Le but du traitement est d’augmenter en toute sécurité la quantité de lait de vache pouvant être consommé sans aucune manifestation d’allergie chez les enfants atteints d’allergie sévère au lait. […].

Les mutations de deux gènes dont les protéines interagissent pourraient expliquer près de 10% de tous les cancers du sein

Caducee.net, le 05 novembre 1999 : Une équipe américaine vient de réaliser une avancée importante dans le domaine de la génétique du cancer du sein en annonçant avoir identifié un gène dont le produit agit sur la protéine codée par le célèbre gène BRCA-1. Il s’agit en fait du gène ATM, impliqué dans la réparation de l’ADN et responsable lorsqu’il est muté de l’ataxie–télangiectasie. Les mutations des deux gènes ATM et BRCA-1 pourraient rendre compte de près de 10 % de l’ensemble des cancers du sein. […].

Anorexie mentale et boulimie nerveuse

A.J. Meille, L.Labreze, le 15 juillet 2002 : L'anorexie mentale et la boulimie nerveuse sont des troubles du comportement alimentaire. Ces désordres sont d'origine psychiques et partagent en commun un trouble important de la perception de l'image du corps. […].

ISB et ETH Zurich créent une carte du protéome humain

Businesswire, le 20 septembre 2010 : Les groupes indiquent qu’ils ont généré des spectres de spectrométrie de masse de référence « étalon-or » pour chacun des 20 300 gènes annotés actuellement comme encodant les protéines dans le génome humain. Cette carte de référence permettra aux chercheurs de détecter et de quantifier n’importe quelle protéine humaine dans un échantillon biologique quelconque en utilisant des techniques de spectrométrie de masse ciblées telles que le SRM (selected reaction monitoring) et d’analyser plus rapidement et plus fiablement les données générées par les techniques classiques de spectrométrie de masse de découverte. Le professeur agrégé Robert Moritz, Ph. D. (ISB), le professeur Leroy Hood, M.D., Ph. D. (ISB) et le professeur Ruedi Aebersold, Ph. D. (ETH) avec leurs équipes et leurs partenaires, ont créé plus de 150 000 essais SRM, dont un pour chacun d’au moins 5 peptides protéotypiques (spécifiques aux protéines) par protéine. Ils ont également créé des essais SRM pour cibler spécifiquement toutes les protéines de membrane et presque toutes les protéines contenant potentiellement un glucide attaché sur un site de la N-glycosylation. Ils ont également étendu les essais pour cibler la majorité des mutations modifiant les aminoacides émanant de modifications d’une seule lettre dans le code AND de gènes (polymorphismes mononucléotidiques ou SNP) représentés dans la population humaine à des fréquences supérieures à 30 %. Collectivement, ces essais constituent à ce jour la ressource publique la plus étendue pour étudier le protéome humain. […].

Les plantes génétiquement modifiées pourraient réduire les allergies dans l'avenir.

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Contrairement aux croyances populaires concernant les aliments contenant des additifs et des arômes artificiels, ce sont les aliments naturels qui sont responsables de la majorité des cas d'allergies. De fait, tout aliment contenant des protéines est susceptible de provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes, et si les plantes de grandes cultures contiennent des dizaines de milliers de protéines, seules certaines d'entre elles ont des propriétés allergéniques. En Europe, 90% des allergies sont provoquées par des protéines contenues dans l'arachide, le lait de vache, les oeufs, le blé, le soja, les noix, le poissons et les fruits de mer. […].

Après les puces à ADN, les puces à protéines

Caducee.net, le 08 septembre 2000 : Les puces à ADN permettent d'étudier en une seule analyse le profil d'expression des différents ARN messagers d'une cellule. Cette technique a été reprise dans la créations des "puces à protéines", permettant ainsi d'étudier rapidement les interactions entre les protéines. Gavin MacBeath et Stuart Schreiber (Université d'Harvard) présentent leur "puce à protéines" dans le dernier numéro de Science. […].

Le 27ème Colloque Médecine et Recherche de la Fondation Ipsen de la série Alzheimer : « Propagation protéinopathique et maladies neurodégénératives»

Businesswire, le 28 février 2012 : Les prions sont des protéines de type Janus synthétisées par les neurones : dans leur conformation globulaire normale, ils participent aux fonctions cellulaires, mais dans certaines circonstances, ils adoptent une configuration en feuillets β plissés, qui forme des agrégats fibreux insolubles perturbant la fonction cellulaire. Cette forme agrégée se retrouve dans les neurones dans un groupe de maladies neurodégénératives connues sous le terme d’encéphalopathies spongiformes transmissibles, qui comprennent le Kuru et la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ) chez l’homme, l’ESB des bovins et la tremblante du mouton (ou scrapie). Toutes ces maladies peuvent être transmises par le contact avec des matières cérébrales d’individus affectés – ce qui a provoqué une grande inquiétude à la fin des années 1980 et au début des années 1990, quand des individus ont développé une forme de MCJ après avoir ingéré des aliments provenant de vaches atteintes d’ESB. […].

La fonction de chaque gène pourrait être bientôt déterminée

Caducee.net, le 10 février 2000 : La caractérisation exhaustive des interactions entre les protéines cellulaires semble aujourd'hui possible. En effet, des chercheurs américains ont développé une technique capable de rendre compte des milliers de contacts physiques entre les protéines d'une même cellule. Ces travaux, publiés dans le numéro de Nature du 10 février, devraient permettre de mieux connaître les différentes voies métaboliques et donc de définir le rôle de chaque protéine dans une cellule. […].

Alzheimer : chercher du coté de la testostérone ?

Caducee.net, le 23 janvier 2002 : La testostérone, seule ou en association avec le 17β-œstradiol, évite l'hyperphosphorylation des protéines tau. Ces protéines tau hyperphosphorylées sont les composants majeurs des enchevêtrements neurofibrillaires retrouvés dans la maladie d'Alzheimer. […].

Un nouveau type de vecteur développé pour le traitement de la mucoviscidose

Caducee.net, le 07 mars 2001 : Les vecteurs de thérapie génique conventionnels présentent une efficacité limitée pour délivrer des gènes d'intérêt dans les tissus pulmonaires, ce qui constitue notamment un frein au développement de vecteurs contre la mucoviscidose. Utiliser des protéines d'enveloppe de virus qui infectent naturellement les poumons semble être une solution attractive. Des chercheurs de l'Université de Pennsylvanie ont ainsi développé un vecteur lentiviral dérivé du VIH et porteur des protéines d'enveloppe du virus Ebola. Selon leurs résultats, ce système permet de délivrer des gènes d'intérêt dans le tissu pulmonaire avec une bien meilleure efficacité. […].

8ème Colloque Médecine et Recherche de La Fondation Ipsen dans la série endocrinologie :

Businesswire, le 04 décembre 2008 : Les rôles les plus récemment découverts de l’IGF sont, chez l’adulte, la régulation de la prolifération et de la survie cellulaires, la réparation et le remodelage des tissus, et chez l’embryon, la maturation et la croissance (Robinson). La régulation nécessaire pour conserver la maîtrise de cet ensemble complexe de fonctions est assurée notamment par un ensemble de protéines de liaison, connues sous le terme d’IGFBP 1-6, qui transportent l’IGF dans la circulation sanguine et qui modulent sa disponibilité, le présentant au récepteur de l’IGF et l’inactivant, selon les circonstances. Les protéines de liaison accomplissent aussi des actions indépendantes de l’IGF. Pour compliquer encore les choses, l’IGF peut également se lier au récepteur de l’insuline – un problème particulier à surmonter lors de la conception d’inhibiteurs du récepteur de l’IGF utilisés comme molécules anti-tumorales. L’examen des voies de signalisation intracellulaire et extracellulaire associées à ces molécules conduit à des pistes sur de nouveaux agents thérapeutiques permettant de traiter de nombreux problèmes cliniques, et également à la possibilité de trouver à l’avenir des moyens pour empêcher le développement des tumeurs (Derek LeRoith, Mount Sinai School of Medicine, New York, USA). […].

Comment les sucres augmentent la résistance à l’insuline

Caducee.net, le 16 avril 2002 : Des chercheurs de l’école de médecine Johns Hopkins à Baltimore (Maryland, EU) viennent de mettre en évidence sur des adipocytes en culture une façon dont les sucres peuvent induire le phénomène de résistance à l’insuline dans le diabète de type 2. La sur-glycosylation d’au moins deux protéines nucléaires serait à l’origine de la cascade d’évènements moléculaires induisant cette résistance. Ce seraient donc le nombre de résidus glucidiques greffés sur des protéines clés du métabolisme d’entrée du glucose qui seraient les signaux déclencheurs d’apparition du diabète, une voie à explorer dans le traitement de cette pathologie… […].

Des souris protégées de la tremblante par des anticorps anti-prion

Caducee.net, le 10 septembre 2001 : Des chercheurs européens sont parvenu à protéger des souris d'une infection par des protéines prions en exprimant chez ces animaux des anticorps dirigés contre les protéines prions. Bien que cette approche ne soit pas utilisable chez l'homme, les chercheurs estiment que c'est un premier pas vers des moyens d'immunisation. […].

Composition nutritionnelle des aliments : La version 2012 de la table Ciqual est en ligne

Caducee.net, le 17 juillet 2012 : Combien de calories contient une pomme ? Quelle est la teneur en protéines d’un yaourt ? Quel fruit est le plus riche en vitamine C ? L’orange ou le cassis ? Au niveau français, la base de données de référence sur la composition nutritionnelle des aliments est gérée par l’Anses. Suite à l'intégration massive de nouvelles données dans la base, la table Ciqual qui en est issue fait peau neuve et propose à présent la teneur  en  calories,  lipides,  glucides,  protéines,  vitamines  et  minéraux  de  1440 aliments,  leur  profil  détaillé  en  acides  gras  et  une  nouvelle  fonctionnalité  de recherche. Un outil à découvrir d’urgence ! […].

L’ARN pointé du doigt dans les maladies à prions

Caducee.net, le 16 octobre 2003 : L’ARN pourrait faciliter la conversion des protéines prions normales en protéines prions pathogènes, indique un article dans la revue Nature cette semaine. Un deuxième compte rendu décrit comment les particules de prion infectieux peuvent pénétrer dans le cerveau. Ces deux résultats devraient faciliter la compréhension des mécanismes qui conditionnent la survenue des maladies à prions. […].

Novavax annonce l'approbation du vaccin contre la COVID-19 Nuvaxovid™ pour une vaccination primaire et de rappel au Japon

Novavax annonce l'approbation du vaccin contre la COVID-19 Nuvaxovid™ pour une vaccination primaire et de rappel au Japon

PRNEWSWIRE, le 21 avril 2022 : GAITHERSBURG, Maryland, 21 avril 2022 /PRNewswire/ -- Novavax, Inc. (Nasdaq: NVAX), une société de biotechnologie qui se consacre au développement et à la commercialisation de vaccins de nouvelle génération contre les maladies infectieuses graves, a annoncé aujourd'hui que son partenaire, Takeda, a obtenu du ministère japonais de la Santé, du Travail et des Affaires sociales une autorisation de fabrication et de commercialisation pour l'injection intramusculaire Nuvaxovid™ (Nuvaxovid), le nouveau vaccin COVID-19 à base de protéines recombinantes de Novavax, pour une vaccination primaire et de rappel chez les personnes de 18 ans et plus. Nuvaxovid (NVX-CoV2373 en dehors du Japon et TAK-019 au Japon) est le premier vaccin à base de protéines autorisé au Japon. […].

Cancer : une nouvelle piste pour bloquer la croissance tumorale et la formation des métastases

Caducee.net, le 18 mai 2000 : Un mécanisme cellulaire à l'origine de l'invasion des tissus par les cellules tumorales vient d'être identifié. Des chercheurs américains et japonais ont démontré que deux protéines nommées RAGE et amphotérine, qui interagissent selon un mode récepteur-ligand, constituent un point de contrôle qui régule non seulement l'invasion des tissus avoisinants mais aussi la croissance des cellules tumorales et la formation de métastases. […].

Les plus