nuance

Maladie de Hodgkin : analyse des essais cliniques de l'OERTC

Depuis plus de 35 ans, les progrès dans la thérapeutique de la maladie de Hodgkin ont pu être réalisés grâce aux différents essais thérapeutiques de lEORTC groupe des lymphomes (organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer).

Essai H 1 :
 
La vinblastine administrée en monochimiothérapie après radiothérapie augmente la SSR (survie sans récidive) mais pas la survie globale.
 
Essai H 2
 
Obtention de résultats identiques avec une radiothérapie ganglionnaire subtotale incluant la rate et chez les patients bénéficiant dune laparotomie et dune radiothérapie ganglionnaire subtotale.
 
Essai H 5
 
1er essai où les facteurs pronostics interviennent.
 
Pour le stade favorable I, II (PS) : Résultats identiques pour la SSR et la survie globale entre une radiothérapie dite en mantelet et une radiothérapie ganglionnaire subtotale.
 
Pour les stades localisés défavorables et les stades III, IV : une radiothérapie en mantelet + 6 cures de MOPP est supérieure en survie sans récidive (SSR) à une radiothérapie subtotale : mantelet + y inversé.
 
Essai H 6
 
Dans les formes localisées dites «favorables », une radiothérapie ganglionnaire subtotale incluant la rate est comparée à une laparotomie suivie dune radiothérapie adaptée simplement sus diaphragmatique dite en mantelet. Aucune différence au niveau de la SSR et de la survie globale na été observée.
 
Dans les stades PS III et IV : Groupes défavorables ; une radiothérapie sus diaphragmatique en mantelet + 1 chimiothérapie type ABVD est comparée à 1 chimiothérapie type MOPP + radiothérapie en mantelet : la SSR est meilleure dans le groupe MOPP + mantelet.
 
Essai H 7
 

3 sous groupes de patients sont distingués :

  • groupe très favorable
  • groupe favorable
  • groupe défavorable

Le suivi à long terme montre une mortalité excessive par toxicité thérapeutique.

Lessai H 7 a pour but dalléger le traitement des formes localisées très favorables et favorables.

  • Groupe très favorable : radiothérapie en mantelet.
  •  Groupe favorable
    àsoit radiothérapie subtotale sus et sous diaphragmatique
    àsoit 6 cures dEBVP puis radiothérapie uniquement sur les aires ganglionnaires initialement envahies.
  • Groupe défavorable :
    àsoit 6 cures de MOPP/ABV
    àsoit 6 cures dEBVP suivis dune radiothérapie des aires ganglionnaires des aires initialement envahies.

 
Essai H 8  (Septembre 1993)

  Objectif :diminuer les toxicités tardives sans diminuer le pourcentage de curabilité.

1er bras de lessai : le groupe très favorable continue à être traité comme dans lessai H 7 (radiothérapie sus diaphragmatique en mantelet).

Lessai est arrêté en avril 1997, après 6 ans de suivi, du fait des mauvais résultats

  • Le groupe favorable :    

à soit radiothérapie subtotale.

à soit 3 cures de MOPP/ABV + radiothérapie des sites initialement envahis.

  • Le groupe défavorable :

à soit 6 cures MOPP/ABV + radiothérapie des sites initialement envahis.
à soit 4 cures de MOPP/ABV + radiothérapie des sites initialement envahis.
à soit 4 cures de MOPP/ABV + radiothérapie sub totale.
 
Les 1ers résultats sont attendus cette année.

Conclusion des essais H1, H 2, H 5, H 6, H 7 et H 8

  Ce sont les analyses des essais H 1, H 2, H 5, et H 6 qui ont permis de déterminer des facteurs pronostics pour les essais H 7 et H 8.
 
Trois sous groupes de patients sont déterminés ; chez lesquels lobjectif est datteindre le plus haut taux de curabilité ; et la toxicité à court et à long terme la moindre.
 
Pour le groupe très favorable et le groupe favorable, les résultats, au niveau de la survie sans récidive et au niveau de la survie globale, nont pas été atteints. Le taux excessif de mortalité était, en général, dû aux seconds cancers et aux complications cardiaques.

A la suite dune nouvelle analyse, seulement deux groupes sont retenus :

·        Le groupe favorable :

  CS I et II (3 aires maxi. envahies) et moins de 50 ans et VS < 50 (pas de signes généraux) ou VS < 30 (signes généraux B) et rapport mediastino thoracique < 0,35.
 
·        Le groupe défavorable :
 
CS II "e 4 aires ggs envahies ou âge "e 50 ans ou VS "e 50 (pas de signes généraux) ou VS "e 30 (signes généraux B) ou rapport mediastino thoracique "e 0,35.
 
Essai H 9

  • Groupe favorable des formes localisées :  H9 – F.
     
    En fonction des résultats de lessai H8, le traitement actuel de ce groupe favorable consiste en : 6 cures E.B.V.P + radiothérapie localisée .

    De plus, pour diminuer le risque de cancer secondaire, létendue des champs dirradiation tend à être diminuée ainsi que la dose de radiothérapie.

    Par ailleurs,
    • dans un bras expérimental de lessai, la dose de radiothérapie sera abaissée à 20 gy.
    • Lincidence de cancers secondaires pourraient être très diminués en supprimant complètement lindication dune radiothérapie chez les patientes en RC (rémission complète) ou en rémission incomplète mais avec des résidus tumoraux avec cellules non viables ; doù un bras sans radiothérapie.
    • Cet essai H9 devrait déterminer quels sont les patients qui justifient dune radiothérapie après chimiothérapie, et si oui, quelle doit être la dose de radiothérapie.
  • Groupe défavorable H9 – U.
  • Les résultats de lessai H7 montrent que le MOPP / ABV est supérieur à lEBVP. dans le protocole MOPP / ABV ; les doses sont réduites de 50% pour la méchlorétamine et la Procarbazine afin de diminuer les risques de stérilité et de leucémies secondaires. Dans le protocole de Standford et dans le BEACOPP, ces doses sont diminuées et les bons résultats maintenus.
  • L ‘OERTC se devait de comparer le BEACOPP (groupe détudes Allemand sur la MDH), aux autres chimiothérapies du fait des bons résultats obtenus par ce dernier.

  • MOPP et ABVD
    Les résultats de lABVD sont légèrement meilleurs que le MOPP et les complications moindres ; aussi dans lessai H9.U (formes limitées défavorables, cest cette chimiothérapie type ABVD qui est retenue.
    ABVD 6 cures + radiothérapie focalisée 30 gy (surdosage de radiothérapie si résidus tumoraux ganglionnaires non viables.

  • Nombre de cures nécessaires : 6 cures  ou 4 cures.

H9F : groupe favorable

6 cures EBVP RC + Rcu RT-IF 36 gy
RT-IF 20 gy
Pas de RT
PR

RT-IF 36 gy
(+ surdosage 4 gy)

Descripteur MESH : Essais , Radiothérapie , Recherche , Survie , Patients , Bras , Récidive , Laparotomie , Thérapeutique , Mortalité , Rate , Vinblastine , Risque , Procarbazine , Maladie de Hodgkin , Maladie , Lymphomes , Leucémies , Cellules

PUBLICITE