nuance

Variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob : des estimations revues à la baisse

Selon une étude publiée dans le dernier numéro de Nature, le nombre total de cas de nouveau variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (vMCJ) sera compris entre 63 et 136.000. Cette projection reste encore très large car elle s'appuie sur le nombre de nouveaux cas dans les 3 ans à venir et sur l'estimation de la période d'incubation, paramètre difficile à évaluer aujourd'hui.

Neil Ferguson (Wellcome Trust Centre for the Epidemiolohy of Infectious Disease, Université d'Oxford) et ses collaborateurs rappellent que le nombre de cas de vMCJ qui apparaîtront en Grande-Bretagne dans le contexte de l'épidémie d'encéphalite spongiforme bovine (ESB) reste sujet à discussion.

Ces chercheurs ont évalué le nombre maximum de cas de vMCJ, en supposant que les personnes à risques présentaient un génotype particulier ("deux copies du codon méthionine -codon 129- sur le gène PrP). Ce groupe génétiquement prédisposé représenterait environ 40 % de la population.

Pour les années 1995-1999, la proportion de décès liés à la vMCJ indique que les sujets de moins de 40 ans sont les plus touchés."Les moins de 40 ans doivent être plus sensibles à l'infection ou ont été plus exposés à l'agent étiologique", soulignent les chercheurs.

Leur projection indique également que la consommation d'un bovin infecté par l'ESB n'entraînerait pas plus de 2 cas de vMCJ. "Il y un an, la limite supérieure de cette valeur était supérieure à 100". Les auteurs indiquent que ce résultat suggère l'existence d'une "barrière d'espèce substantielle".

Dans leur projection deux variables essentielles (période d'incubation et nombre de cas dans les 3 années à venir) déterminent le nombre "théorique" maximal de cas de vMCJ.

Par exemple, pour une période d'incubation supérieure à 60 ans et plus de 20 cas en moyenne et par an jusqu'en 2002, le nombre maximum de vMCJ serait compris entre 1.300 et 136.000 (barrière supérieure).

Si la période d'incubation est inférieure à 20 ans et que le nombre de cas par année jusqu'en 2002 est inférieure à 10, le nombre total de cas serait compris entre 63 et 350 (limite inférieure).

Ces résultats ne sont qu'une projection et sans une meilleure connaissance de la période d'incubation et un recul plus important, il semble difficile d'évaluer avec précision le nombre total de cas à venir.

Source : Nature 2000;406:583-584. Lien vers le site www.nature.com

Descripteur MESH : Maladie , Projection , Nature , Codon , Connaissance , Encéphalite , Génotype , Infection , Méthionine , Personnes , Population

nuance

Recherche scientifique: Les +