nuance

Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées : diagnostic et prise en charge de l’apathie

L’élaboration de cette recommandation de bonne pratique entre dans le cadre du plan Alzheimer2008-2012. Les recommandations sur la prise en charge des troubles du comportement perturbateurs chez les patients atteints de maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées publiées par la HAS en 2009 ont exclu les troubles du comportement déficitaires ou de retrait tels que l’apathie, également très fréquente au cours de ces maladies.

Objectif de la recommandation

L’objectif d’amélioration des pratiques de cette recommandation est de définir chez des patients
atteints de maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées (MA et MA) :

• la démarche diagnostique de l’apathie, qui comprend le diagnostic différentiel avec la dépres- sion ;
• la prise en charge de l’apathie, en précisant notamment les moyens thérapeutiques non médi- camenteux.

Cette RBP est mise en perspective dans une stratégie globale de prise en charge et
d’accompagnement du patient atteint de MA et MA. Cette RBP vise à répondre aux questions suivantes :
• Quelle est la définition de l’apathie ? Comment décrire ce syndrome ? Quels sont les outils d’identification et d’évaluation adaptés à chaque type de professionnels concernés ?
• Quelle enquête étiologique mettre en œuvre ?
• Quels sont les facteurs favorisants et préventifs de l’apathie ? Quelles mesures mettre en
œuvre (actions collectives) ?
• Au niveau organisationnel : qui recueille quelles informations et les transmet à quels professionnels ?
• Quelles sont les interventions non médicamenteuses à visée individuelle ?
• Quelles sont les interventions médicamenteuses ? Rapport bénéfice/risque des traitements médicamenteux possibles.


Patients concernés
Ces recommandations concernent les patients atteints d’une maladie d’Alzheimer ou d’une mala- die apparentée (dont la dégénérescence lobaire fronto-temporale, la démence vasculaire, la dé- mence compliquant la maladie de Parkinson et la démence à corps de Lewy).

Professionnels concernés
Ces recommandations sont destinées à être appliquées quel que soit le lieu où se trouve le pa- tient : au domicile, en hospitalisation ou en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Elles concernent tous les professionnels sanitaires et médico-sociaux ainsi que les proches aidants intervenant dans la prise en charge du patient.

Gradation des recommandations

Les données de la littérature identifiée dans le cadre de ce travail n’ont pas permis d’établir de niveaux de preuve pour les recommandations. En conséquence, toutes les recommandations reposent sur un accord d’experts au sein du groupe de travail, après avis du groupe de lecture

 

L'apathie est définie médicalement comme un déficit persistant de la motivation rapporté par le sujet lui- même ou par l’entourage. Cet état contraste avec le niveau antérieur de fonctionnement du sujet ou les standards d’âge et de culture. L’apathie comporte des dimensions comportementales (diminution des comportements volontaires dirigés vers un but), cognitives et émotionnelles.


MESSAGES CLÉS


- L’apathie doit être recherchée systématiquement.
- Elle est souvent confondue avec la dépression, un diagnostic différentiel doit être réalisé.
- Aucun psychotrope n’a montré d’efficacité dans l’apathie des maladies neurodégénératives.
- Le médecin traitant est le coordonnateur de la prise en charge, que le patient soit à domicile ou en institution.
- La prise en charge doit être globale, pluri et interprofessionnelle.

 

Téléchargement au format PDF

Apathie - Recommandations
Apathie - Argumentaire scientifique
Apathie - Reco2clics 
Apathie - Fiche de synthèse 

 

 

Descripteur MESH : Diagnostic , Comportement , Maladie , Patients , Travail , Démence , Diagnostic différentiel , Maladie de Parkinson , Hospitalisation , Syndrome , Personnes , Motivation , Maladies neurodégénératives , Littérature , Aidants , Dépression , Démence vasculaire , Démarche , Corps de Lewy , Apathie

nuance

Pratique médicale: Les +