nuance

Projet Lucine : quand le numérique et la réalité augmentée mesurent, analysent, soulagent pour faire disparaître la douleur

illustrationC'est le mal du siècle : la douleur touche 75 millions d'européens et 16 millions de Français. Parmi eux, 66% des patients douloureux ne peuvent pas avoir une vie normale malgré un traitement (rapport européen sur la douleur 2015). Aujourd'hui, les solutions adaptées ne sont pas accessibles. Les centres de la douleur, qui proposent des véritables solutions, prennent en charge 2% des patients en France. Les médecins généralistes sont les premiers interlocuteurs pour la prise en charge de la douleur (1 consultation sur 2). Pourtant, ils rencontrent de nombreuses difficultés et déclarent majoritairement avoir besoin d'appui.

 Le projet Lucine (Bordeaux) portée par la jeune Maryne Cotty-Eslous (28 ans), a pour activité la création et l'exploitation de logiciel de santé à destination des personnes atteintes de douleurs chroniques : elle met au point une solution e-santé de prise en charge personnalisée, sécurisée et adaptée permettant de mesurer, analyser et soulager la douleur au quotidien.

Maryne Cotty-Eslous, elle-même atteinte de douleurs chroniques, souhaite par ce projet révolutionner la prise en charge de la douleur qui n'est adaptée ni aux besoins des malades, ni aux enjeux des professionnels de santé (temps de consultation trop courts, manque de formation, délais longs de prise en charge et de suivi en centre de la douleur, nombre de centres réduits...).

 

Concrètement, Lucine se compose d'une application, d'un smartphone couplé à des lunettes occulus et d'une plateforme web.

L'application Lucine est capable de mesurer le niveau de douleur du patient en utilisant la reconnaissance faciale. La caméra du smartphone va analyser la mobilité du visage, du corps et la sémiotique du langage du patient.

 

Après analyse des données, Lucine proposera et réalisera un soin adapté à son environnement, son niveau de douleur et son profil : c'est l'application qui soulage directement le patient en s'appuyant sur les capacités cognitives du cerveau (morphine naturelle, endorphine, détournement d'attention). Réalité virtuelle, stimulation auditive, serious games, réalité augmentée : autant de leviers d'action pour soulager le patient en 2 minutes.

 

Cette solution logicielle d'e-santé s'adresse aux laboratoires pharmaceutiques, aux mutuelles et aux établissements de santé. Son développement a été soutenu par le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 70.000 euros.

http://projet-lucine.com/

Descripteur MESH : Douleur , Patients , Solutions , Médecins , Médecins généralistes , Vie , Santé , Attention , Cerveau , Conseil , Environnement , Langage , Logiciel , Morphine , Personnes , Temps

nuance

Informatique médicale: Les +