nuance

Sport sur Ordonnance : 72% des Français ont déjà suivi la prescription de leur médecin

illustrationDepuis le mois de mars, les médecins peuvent prescrire la pratique du sport à des patients souffrant de maladies chroniques. Selon le baromètre Sport-Santé de la FFEPGV, réalisé avec IPSOS, 72% des Français ont déjà suivi la prescription ou le conseil de leur médecin s’agissant de la pratique d’une activité sportive. Aujourd’hui, près de 10 millions de Français souffrent de diabète, des maladies d’Alzheimer ou de Parkinson, d’un cancer, ou d’une autre forme d’affection de longue durée. L’impact de la prescription médicale est donc un enjeu majeur de santé publique.

1/3 des Français s’est déjà vu conseiller une pratique sportive régulière pour se sentir mieux !

35% des Français déclarent avoir reçu de la part de leur médecin une recommandation de pratiquer une activité physique. En revanche, ils déplorent le manque de conseils et d’orientations sur l’activité à pratiquer en fonction de leur problème de santé : 64% se sont vus conseiller une activité sportive physique mais sans que leur médecin ne leur précise laquelle.

A noter qu’entre 2015 et 2017, la prescription de la pratique sportive par le médecin a progressé de 8 points, passant de 28% à 36%, montrant une volonté croissante du corps médical de recommander le sport comme une solution pour améliorer sa condition physique.

Et plus de 2/3 des Français suivent cette prescription…

La mise en application des conseils du médecin se mesure dans le temps : 72% des Français ont suivi les recommandations de leur soignant et parmi eux 31% continuent à le faire !

Inscrire une activité physique dans des agendas chargés supplante parfois malheureusement les conseils médicaux, ils sont ainsi 33% à avoir suivi ces prescriptions mais pas autant qu’ils le devraient.

La marche : activité sportive plébiscitée par les médecins !

Les médecins recommandent le sport pour un mieux être général et s’orientent naturellement vers des activités douces et dont ils sont surs qu’elles n’auront pas d’impact aggravant sur l’état de santé de leurs patients.

Le podium des activités sportives recommandées par les médecins se partage entre la marche (65%), la natation (45%) et le vélo (34%).

Etonnamment la gymnastique douce (pilates, yoga) qui a pourtant le vent en poupe n’arrive qu’en quatrième position (15%).

Patricia Morel, présidente de la FFEPGV
« Le sport et la santé sont la colonne vertébrale qui guide toutes les orientations de notre fédération. Nous avons la conviction que le sport contribue à un mieux être préventif et aussi curatif dans des contextes de maladies spécifiques. Les médecins doivent donc être des partenaires actifs de cette pratique sportive régulière.
Pour cela nous devons porter à leur connaissance des informations relatives aux activités qui existent dans leurs régions, de façon à être plus à même de les recommander à leur patientèle ».

A propos du Baromètre « Sport-Santé » FFEPGV-IPSOS

Première fédération de loisirs sportifs (plus d’un demi-million de licenciés) et reconnue d’utilité publique depuis plus de 30 ans, la FFEPGV s’est adjointe les services d’IPSOS pour créer en 2011 le Baromètre Sport-Santé.

Dès le 1er janvier : Les bonnes résolutions des Français sont à l’honneur en ce tout début de nouvelle année.  Le baromètre révèle que la morosité économique trouve un écho modéré chez les Français, corrélée avec la perception de leur état de forme qu’ils jugent plutôt bon. Tout au long de l’année : Le baromètre est riche d’enseignements et dévoile au fil des mois et de manière approfondie lesbesoins et perceptions des Français en matière de sport-santé et d’accès à la pratique sportive ; il met ainsi l’emphase sur des thématiques comme le sport en entreprise ou encore l’impact de la recommandation du médecin généraliste sur la pratique d’une activité sportive.

*Enquête menée par Ipsos sur Internet du 12 au 16 décembre 2016 auprès d’un échantillon de 1 802 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française, âgée de 15 ans et plus.

 

A propos de la FFEPGV 

Issue d’un mouvement sportif créé en 1888 pour améliorer la santé publique par la démocratisation de la pratique sportive, la FFEPGV voit le jour en 1971, avec la réunion de plusieurs structures fédérales sportives. La Fédération a pour vocation d’organiser des activités physiques et sportives, orientées vers les loisirs et le bien-être. Elle est reconnue d’utilité publique depuis 1976, et compte plus d’un demi-million de licenciés à travers plus de 6000 clubs. Les cours sont délivrés dans chaque club par des animateurs sportifs formés et diplômés par la Fédération.

Descripteur MESH : Santé , Médecins , Santé publique , Patients , Conseil , Diabète , Maladie de Parkinson , Mars , Physique , Yoga , Connaissance , Vent , Réunion , Population , Personnes , Perception , Natation , Mouvement , Internet , Gymnastique , Déjà vu , Corps médical

nuance

Pratique médicale: Les +