Vaccination COVID : le premier vaccin nasal autorisé en Inde et en Chine

illustrationLe contrôleur général des médicaments d’Inde (DCGI) a approuvé mardi 6 septembre le vaccin nasal recombinant (Incovacc) contre le Covid-19 des laboratoires Bharat Biotech. Auparavant, en Chine, c’est une dose de rappel d’urgence à inhaler (spray nasal) qui a été autorisée le 5 septembre (laboratoire CanSino Biologics).

Le laboratoire Bharat Biotech, situé dans le centre du pays, a mené des essais cliniques sur environ 4 000 personnes, mais n’a pas encore présenté les données d’efficacité. Elle assure toutefois qu’aucun effet secondaire ou effet indésirable n’a été signalé jusqu’à présent.

L’idée de vacciner par un spray nasal, en bloquant l’infection là où elle se produit, contre un virus respiratoire semble assez logique de prime abord, en empruntant la même voie que le virus au lieu d’induire une réponse immunitaire hasardeuse par voie intramusculaire (vaccins actuels).

D’ailleurs une centaine de vaccins oraux ou nasaux sont en développement dans le monde (notamment en Allemagne ou à l’Institut Pasteur en France), dont une vingtaine a atteint le stade des essais cliniques chez l’homme.

L’arrivée programmée de ces vaccins sur le marché a poussé l’agence du médicament française a publié un avis, ce mercredi 7 septembre, et enjoint les sociétés pharmaceutiques à « respecter les règles avant toutes mises en vente de ces sprays nasaux…, que ce soit sur la classification ou sur les données cliniques, afin de ne pas induire l’utilisateur en erreur en ce qui concerne l’indication, la sécurité et les performances du dispositif ».

Il faudra cependant encore certainement de longs mois de recherche afin de tester un candidat-vaccin chez l’homme, dans le cadre d’essais cliniques randomisés, et de voir ce vaccin nasal bénéficier peut-être d’une autorisation de mise sur le marché.

D’après l’indépendant et l’Institut Pasteur

Descripteur MESH : Inde , Laboratoires , Chine , Vaccins , Virus , Essais , Recherche , Logique , Classification , Sociétés , Sécurité , France , Allemagne

Médicaments: Les +