Les Libéraux de Santé exigent la restitution par l’Etat des fonds prélevés sur la formation continue

illustrationDans un communiqué publié le 14/11, les Libéraux de Santé dénoncent le Hold-up de l’Etat sur le FIF-PL et exige sa restitution afin de garantir la formation des professions libérales de santé et au-delà la qualité de soins prodigués aux patients

Une ponction de 16 millions d’euros

En 2020, l'État a effectué un prélèvement de 16 millions d'euros sur le FIF PL (Fonds Interprofessionnel de Formation des Professions Libérales), un acte considéré par beaucoup comme une entrave à la formation médicale. Ce fonds, qui finance la formation continue des professionnels de santé libéraux, a été créé par l'UNAPL. L'argument avancé par l'État, un excédent de trésorerie, est contesté car ces fonds étaient réservés pour financer les formations déjà validées et acceptées par le FIF PL.

La conséquence immédiate de cette ponction a été la réduction significative des ressources du FIF PL, menant à l'arrêt de la prise en charge de certaines formations collectives. Ces formations, offrant une dispense d'avance de frais, jouent un rôle clé dans la formation des professionnels, surtout pendant la pandémie, où elles ont permis une formation rapide et massive pour la prise en charge des patients atteints de la Covid-19.

Les Libéraux de Santé (LDS), regroupant les principaux syndicats de professionnels de santé libéraux, ont fermement condamné cette action, la qualifiant de "taxation déguisée". Ils soulignent que ces fonds sont alimentés par les cotisations des professionnels eux-mêmes, rendant cette ponction d'autant plus contestable.

Face à cette situation, les LDS exigent que le gouvernement restitue les fonds prélevés, indispensables au financement de la formation continue, un pilier essentiel pour la modernisation du système de santé. Cette restitution est vue comme une étape nécessaire pour garantir la qualité de la formation et, par extension, des soins de santé en France

Descripteur MESH : Santé , Soins , Professions , Formation continue , Rôle , Gouvernement , Patients , Syndicats

Actualités professionnelles: Les +