nuance

Epilepsie : facteurs de risque de la mort subite inexpliquée

Des chercheurs américains ont établi le profil de patients souffrant d’épilepsie risquant une mort subite inexpliquée. Il ressort de cette étude parue dans Neurology que le nombre de crises grand mal est un facteur de risque important mais seulement pour la femme.

Le Dr T. Walczak de l’University of Minnesota à Minneapolis et ses collaborateurs ont conduit une étude de cohorte prospective afin de déterminer l’incidence et les facteurs de risque de la mort subite inexpliquée de personnes souffrant d’épilepsie. Un total de 4.578 patients sont entrés dans l’étude et ont été suivis pendant 16.463 patients-années.

L’incidence de mort subite inexpliquée était de 1,21 / 1000 patients-années. Cette incidence était plus importante pour les femmes (1,45 / 1000 patients-années), comparé aux hommes (0,98 / 1000 patients-années). La mort subite inexpliquée constituait 18 % de tous les décès.

La fréquence des crises grand mal, un traitement par plus de deux anticonvulsifs et un QI global < 70 sont des facteurs de risque indépendants pour la mort subite inexpliquée. Le nombre de crises grand mal est un facteur de risque uniquement pour la femme.

En ce qui concerne cette cohorte, la présence de lésions structurales cérébrales et l’utilisation de psychotrope à la dernière visite ne sont pas des facteurs de risque.

Enfin, aucun anticonvulsif particulier ne semble être associé à la mort subite inexpliquée.

Ces résultats supportent l’idée selon laquelle les crises grand mal sont une importante cause de mort subite inexpliquée de patients souffrant d’épilepsie. Ces données établissant le profil des patients à risque peuvent aider à la mise en place de mesures de prévention.

Source : Neurology 2001 ; 56 : 519-525

Descripteur MESH : Mort , Mort subite , Risque , Facteurs de risque , Patients , Femmes , Hommes , Incidence , Personnes , Qi

nuance

Recherche scientifique: Les +