nuance

La pratique de l'ordinateur n'augmenterait pas le risque de syndrome du canal carpien

Contrairement à une idée largement répandue, l'utilisation intensive des micro-ordinateurs n'augmenterait pas le risque de syndrome du canal carpien. Une nouvelle étude indique que la fréquence de ce syndrome chez ceux qui utilisent l'ordinateur de façon intensive est la même que dans la population générale.

"Nous voulions faire cette étude parce que l'on croit généralement qu'utiliser un ordinateur augmente le risque développer un syndrome du canal carpien, mais peu d'études ont été réalisées afin de déterminer la fréquence de ce syndrome chez des utilisateurs d'ordinateur", explique J. Clarke Stevens de la Mayo Clinic à Rochester.

Le Dr Stevens et ses collaborateurs ont étudié 257 employés (secrétaires notamment) qui avaient été identifiés comme des gros utilisateurs d'ordinateur puisqu'ils les utilisaient en moyenne six heures par jour.

Parmi eux, 30 % ont rapporté des symptômes pouvant évoquer le syndrome du canal carpien (sensations de picotements et d'engourdissements dans les mains). Dans ce groupe, 10,5 % remplissaient les critères de définition du syndrome du canal carpien.

Au final, seuls 3,5 % des personnes avaient un syndrome du canal carpien confirmé par des mesures de conduction nerveuse.

"Ces pourcentages sont similaires aux pourcentages retrouvés dans d'autres études qui recherchaient la fréquence du syndrome du canal carpien dans la population générale – pas uniquement chez les utilisateurs d'ordinateurs", commente Stevens. En d'autres termes, ce syndrome est aussi fréquent chez les utilisateurs d'ordinateurs que dans la population générale.

Mais existe-t-il des différences entre les utilisateurs d'ordinateurs avec un syndrome du canal carpien et ceux qui n'en sont pas atteints ? Il semble que non. Stevens indique que leurs occupations professionnelles sont identiques, qu'ils utilisent l'ordinateur depuis le même nombre d'années et durant la même durée quotidienne.

D'après Stevens, ces résultats ne veulent pas dire pour autant que des mouvements répétés liés à la pratique de l'ordinateur ne posent aucun problème. Selon lui, cet aspect demande à être étudié et vérifié sur un plus large effectif.

Source : Neurology 2001;56:1568-1570.

Descripteur MESH : Syndrome , Risque , Syndrome du canal carpien , Ordinateurs , Population , Conduction nerveuse , Personnes

nuance

Recherche scientifique: Les +