nuance

Efficacité faible de l’angioplastie après un pontage coronarien

Selon une équipe de la clinique Mayo (Manchester, Minnesota, EU), les risques de complications ou de décès dus à une angioplastie consécutive à un infarctus du myocarde sont augmentés chez les personnes ayant auparavant subi un pontage coronarien.

Le docteur David R. Holmes et ses collègues reportent dans le journal American Heart Journal l’étude de 1068 patients ayant bénéficié d’une angioplastie coronarienne dont 128 avaient eu auparavant un pontage coronarien et 944 non.

Les patients avec pontage étaient plus âgés et plus sujets au diabète, à l’hypertension et à l’hypercholestérolémie. Ils avaient donc plus de chance de développer une pathologie cardiaque.

Le taux de mortalité un an après l’angioplastie a été significativement plus élevée parmi les patients ayant bénéficié d’un pontage que parmi ceux n’en ayant pas eu (25,8 contre 12,2% respectivement). Le taux de complications cardiovasculaires a également été plus élevé parmi le groupe des pontés (49,2 contre 35,9%).

Selon une analyse multivariable, il n’y a pas de relation entre un traitement de greffe veineuse et des pathologies cardiaques consécutives (risque relatif de 1,48, p= 0 ;02).

Les auteurs concluent en disant que « la population de patients ayant déjà eu un pontage coronarien a besoin, pour que la prévention soit plus efficace et plus durable d’une intervention secondaire plus invasive ».

En commentaire de cette étude, le docteur Bruce R. Brodie suggère l’utilisation d’appareils de thrombectomie et d’extraction d’athéromes.

Source : Am Heart J ;142 :381-383 :452-9.

Descripteur MESH : Angioplastie , Infarctus , Infarctus du myocarde , Minnesota , Myocarde , Personnes , Patients , Commentaire , Diabète , Mortalité , Population , Risque , Thrombectomie

nuance

Recherche scientifique: Les +