nuance

Relation entre les anormalités vasculaires rétiniennes et les AVC

Un groupe américain tente d’examiner le lien entre les anormalités vasculaires détectées par photographie rétinienne et le risque de survenue d’AVC. Cette étude, parue dans la revue The Lancet, se base sur le fait que les anomalies rétiniennes vasculaires sont le reflet de dommages provoqués par l’hypertension et par les problèmes vasculaires en général.

Les auteurs de l’étude ont recensé 10 358 hommes et femmes américains, âgés entre 51 et 72 ans, ayant bénéficié d’une photographie rétinienne et d’une mesure standard des micro anormalités vasculaires.

Le diamètre des artérioles et des veinules ont été mesurés ainsi que le rapport artériole/veinule (rav) servant d’index de rétrécissement artériolaire.

Sur une période de 3,5 ans, 110 personnes ont eu un AVC. Après un ajustement avec différentes variables comme l’âge, le sexe, la pression artérielle et les autres risques d’AVC, les caractéristiques rétiniennes vasculaires calculées ont permis de prédire le risque d’AVC avec des risques relatifs pour différentes pathologies vasculaires dont l’AVC allant de 1,6 à 3,11.

Tien Yin Wong, l’auteur principal de l’étude, conclut en disant que « ces recherches définissent un rôle micro vasculaire dans la survenue d’AVC et suggèrent de rendre la photographie rétinienne courante pour l’évaluation des risques de stratification cérébrovasculaire parmi les populations ad hoc ».

Source : The Lancet 2001;358:1134-40.

Descripteur MESH : Photographie , Risque , Accident vasculaire cérébral , Artérioles , Femmes , Hommes , Personnes , Pression , Pression artérielle , Rôle , Sexe , Veinules

nuance

Recherche scientifique: Les +