nuance

Thérapie génique cardiaque : le transfert du gène codant pour le SERCA2a améliore la fonction diastolique chez le rongeur avec cœur sénescent

Une thérapie génique a permis de restaurer la fonction cardiaque diastolique chez des rats ayant un cœur sénescent, problème souvent rencontré chez les personnes âgées, indiquent des chercheurs américains dans le dernier numéro de la revue Circulation qui ont transféré, via un adénovirus recombinant, la ‘Sarcoplasmic Reticulum Ca2+-ATPase’. Les cœurs sénescents sont caractérisés par une dysfonction diastolique et une diminution de la ‘sarcoplasmic reticulum (SR) Ca2+-ATPase protein’ (SERCA2a).

Ces résultats émanent du groupe du Dr Roger J. Hajjar (Cardiovascular Research Center Massachusetts General Hospital, Boston, Massachusetts), en collaboration avec la Boston University School of Medicine. Ils confortent l’hypothèse selon laquelle la réduction de l’activité Ca2+-ATPase contribue aux anomalies fonctionnelles observées chez des coeurs sénescents et démontrent qu’une intervention génétique sur les ‘Ca2+ cycling proteins’ peut améliorer la fonction cardiaque.

Afin de déterminer si l’augmentation de la protéine SERCA2a pouvait améliorer la fonction cardiaque de rats sénescents, âgés de 26 mois, les biologistes moléculaires ont utilisé un cathéter pour introduire in vivo un adénovirus recombinant porteur du gène SERCA2a (Ad.SERCA2a). Des adénovirus porteurs du gène rapporteur de la beta-galactosidase ont été utilisés comme contrôles.

Deux jours après l’infection par l’adénovirus génétiquement modifié, les paramètres de la fonction systolique et diastolique ont été mesurés chez des rats à thorax-ouvert. La protéine cardiaque SERCA2a et l’activité ATPase ont été significativement diminués dans les cœurs sénescents comparés aux rats adultes contrôles ( -30 +/- 4% et –49 +/- 5%). Ces paramètres ont été restaurés aux niveaux observés chez les rats adultes après infection par l’Ad.SERCA2a.

A l’entrée dans l’étude, la pression systolique ventriculaire gauche et le rapport +dP/dt n’étaient pas altérés dans les cœurs vieillissants. Cala dit, les paramètres diastoliques étaient perturbés, avec notamment une augmentation du temps de relaxation isovolumique du ventricule gauche et de la pression diastolique ( +29 +/-9% et +38 +/-12%) et une diminution du rapport -dP/dt ( -26 +/- 11%).

La surexpression de SERCA2a n’a pas significativement modifié la pression ventriculaire gauche, mais a bien augmenté le rapport +dP/dt (+28 +/- 10%) du cœur sénescent. Elle a par ailleurs restauré le ‘left ventricular time constant of isovolumic relaxation’ et -dP/dt aux niveaux des coeurs adultes.

Au total, l’infection de cœurs sénescents avec l’Ad.SERCA2a a donc nettement amélioré la contractilité et la fonction diastolique de ces organes.

Source : Circulation, 22 février, Vol. 101, N°7, 790 - 796.

Descripteur MESH : Transfert , Personnes , Pression , Boston , Massachusetts , Génétique , Infection , Pression ventriculaire , Relaxation , Temps , Thorax

nuance

Recherche scientifique: Les +