nuance

Pas de lien entre les maladies infantiles et le risque allergique

Il n'y aurait pas de relation entre les maladies infantiles et le risque d'allergie à l'âge adulte, selon les conclusions d'une étude danoise. Ainsi, attraper la rougeole, la rubéole, la varicelle ou les oreillons avant sept ans ne protégerait pas du risque de développer des allergies par la suite.

L'hypothèse hygiénique développée par plusieurs auteurs suggère que l'augmentation de la prévalence des allergies est au moins en partie imputable à des changements dans le degré d'exposition des enfants aux différents agents pathogènes. Un environnement relativement protégé ferait que les enfants moins exposés à des infections fréquentes verraient la maturation de leur système immunitaire perturbée et plus sensible au développement d'allergie.

Cette hypothèse a été étudiée par des médecins danois qui décrivent leurs résultats dans l'édition de mai de la revue Thorax. Pour cette étude, Bager et al ont revu les dossiers médicaux de 889 danoises enceintes.

Ces dossiers fournissaient des informations détaillées sur leurs antécédents de rougeole, oreillons, rubéole et varicelle avant l'âge de sept ans. Parallèlement, leur statut allergique à l'âge adulte à été étudié par des sérologies ciblées sur 11 allergènes courants.

Sur les 889 participantes à l'étude, 261 présentaient une réponse allergique aux allergènes testés.

Il n'y avait pas d'association entre ces allergies et un passé d'infection par les virus de la rubéole, varicelle ou oreillons, y compris lorsque les résultats étaient ajustés en fonction du nombre de frères et sœur, du statut socio-économique ou de l'année de naissance.

Au contraire, les auteurs ont trouvé que la rougeole avant un an était associée à un risque allergique plus élevé (x 3,36) par rapport à celles qui n'avaient pas eu la rougeole avant sept ans.

Enfin, le risque allergique augmentait significativement avec le nombre de maladies infantiles contractées avant deux ans.

Ces résultats vont donc à l'encontre de l'hypothèse selon laquelle les infections infantiles protégeraient du développement d'allergies, concluent les auteurs.

Source : Thorax 2002;57:379-82

SR

Descripteur MESH : Risque , Rougeole , Varicelle , Rubéole , Oreillons , Adulte , Allergènes , Médecins , Infection , Prévalence , Environnement , Édition , Dossiers médicaux , Système immunitaire , Association , Virus , Virus de la rubéole

nuance

Recherche scientifique: Les +