nuance

Actions en justice et négligences médicales aux Etats Unis

Une enquête américaine rétrospective longitudinale publiée aujourd’hui dans le JAMA établit une relation entre le nombre de plaintes spontanés déposées par les patients à l’encontre de leurs médecins et un risque augmenté de mauvaises pratiques médicales de leur part.

Par cette étude, Gerald Hickson et ses collaborateurs de l’université Vanderbilt à Nashville (Tennessee, EU) ont voulu examiner «la relation entre le nombre de plaintes déposées par les patients envers les médecins, et le risque de mauvaises pratiques médicales qu’ils prenaient, selon les spécialités et le volume de travail exercés par les praticiens».

Les chercheurs ont compilé les données concernant les plaintes spontanées enregistrées par le bureau juridique national des affaires médicales entre 1992 et 1998 (incluant 645 médecins spécialistes et généralistes), ainsi que les conséquences (juridiques, financières, médicales) sur les médecins, évaluées en tant que facteurs de risque de mauvaises pratiques médicales.

A la fois le nombre des plaintes et celui des risques encourus ont été les plus nombreux parmi les chirurgiens, comparés aux non chirurgiens (rapport de 2).

Les plaintes et les risques de négligence ont été corrélés positivement avec le volume de travail et l’activité clinique des médecins.

L’analyse statistique par régression a révélé que les risques d’ouverture de dossiers judiciaires avec ou sans dépense financière ainsi que ceux de poursuites judiciaires, étaient significativement associés au nombre total de plaintes, même après un ajustement selon les activités cliniques exercées.

Les auteurs concluent en disant que les plaintes spontanées enregistrées sont positivement associées au risque pour le médecin de rencontrer des problèmes liés à l’exercice de sa fonction.

Dans un commentaire éditorialiste accompagnant l’étude, William Sage (Columbia Law School, New York) note l’importance de ce travail en soulignant qu’il doit permettre aux médecins de reconsidérer leur pratique en se rapprochant du malade pour mieux répondre à ses attentes.

Source: JAMA 12 juin 2002;287:2951-7 et 3003-5

PI

Descripteur MESH : Médecins , Risque , Patients , Travail , Commentaire , Facteurs de risque , New York , Tennessee

nuance

Recherche scientifique: Les +