nuance

Suicide: les antécédents familiaux représentent un facteur de risque

Selon une étude américaine publiée dans la revue Archives of General Psychiatry, le risque de tentative de suicide parmi les enfants nés de parents ayant un comportement suicidaire lié à des troubles de l’humeur, est six fois plus important que chez les enfants de parents non suicidaires.

David Brent (Pittsburgh) et ses confrères ont comparé les enfants de deux groupes de parents dépressifs: ceux (183) dont les parents ont tenté de se suicider (81) et ceux (116) dont les parents n’ont jamais montré de comportements suicidaires (55).

Les auteurs ont trouvé que les enfants de parents suicidaires avaient été 12% à tenter de se suicider, contre 2% chez les enfants de parents non suicidaires. Parmi les tentatives de suicides des enfants, 82% avaient pour origine un trouble de l’humeur (dépression).

Comparés aux parents non suicidaires, ceux attentant à leurs jours avaient été plus exposés à des abus sexuels (39% contre 18%), alors qu’aucune différence dans l’origine des tentatives de suicide ayant pour origine un abus physique n’a été constatée entre les deux groupes.

Les auteurs concluent à une certaine transmission parentale du comportement suicidaire si celui-ci est lié à un trouble de l’humeur, de même qu’ils placent à haut risque de comportement suicidaire les enfants naturellement agressifs, avec des troubles de l’humeur, et qui ont été violentés sexuellement.

Source: Arch Gen Psy septembre 2002;59(9):801-7

PI

Descripteur MESH : Parents , Comportement , Risque , Suicide , Tentative de suicide , Dépression , Physique

nuance

Recherche scientifique: Les +