nuance

Des anticorps humanisés contre le virus du Nil occidental

Un groupe de recherche rapporte la mise au point d'un anticorps monoclonal humanisé qui pourrait trouver des applications pour la prise en charge thérapeutique des infections par le virus du Nil occidental.

Le virus du Nil occidental est un flavivirus proche du virus de la dengue, de la fièvre jaune ou encore du virus de l'encéphalite japonaise. Chez l'homme, l'infection par le virus du Nil occidental se traduit par un état fébrile qui peut évoluer vers un état plus sévère avec méningite ou encéphalite.

Il n'existe pas de traitement ciblant directement l'infection et aucun vaccin n'est disponible. Cependant, il a été montré que des anticorps de souris dirigés contre le virus pouvait contrarier l'infection chez la souris. Dans le cadre d'une démarche visant à optimiser cette approche en vue d'une utilisation chez l'homme, un groupe de recherche a développé un anticorps monoclonal humanisé et donc susceptible d'être plus efficace qu'un anticorps murin.

Dans la dernière livraison de Nature Medicine, Oliphant et collaborateurs rapportent avoir testé une galerie de plusieurs monoclonaux contre le virus. Parmi eux, une version humanisée conserve sa spécificité antigénique, son affinité et son pouvoir neutralisant contre le virus. Ce monoclonal a permis d'éviter la mort de souris infectées par le virus du Nil occidental.

Source : Published online 24 April 2005; doi:10.1038/nm1240

Descripteur MESH : Virus , Anticorps , Virus du Nil occidental , Recherche , Thérapeutique , Infection , Encéphalite , Fièvre jaune , Flavivirus , Fièvre , Méningite , Mort , Nature , Encéphalite japonaise , Dengue , Virus de la dengue , Démarche

nuance

Recherche scientifique: Les +