nuance

Identification de plusieurs facteurs prédictifs de mortalité par accident vasculaire cérébral chez les Africains noirs

Des chercheurs de l’Université de Kinshasa (République Démocratique du Congo) indiquent que les sexe masculin, l’âge élevé, la classe sociale basse, la migration, l’AVC de type ischémique, la tachycardie, l’HTA systolique et l’hyperfibrinémie sont des facteurs de risque d’augmentation de la mortalité par AVC.

En revanche, l’hypertension artérielle diastolique et le faible rayonnement total sont négativement liés à la mortalité par AVC, notent les auteurs dans la Revue d’Epidémiologie et de Santé Publique.

Le Dr B. Longo-Mbzenza et ses collaborateurs ont conduit leur étude avec pour objectif d’évaluer la relation entre la mortalité par accident vasculaire cérébral et les variables suivantes : le sexe, l’ethnie, la classe sociale, la pression artérielle, la fibrinémie, certains paramètres météorologiques et cliniques des patients.

Ces auteurs ont étudié une série consécutive de 1032 Africains noirs hospitalisés pour un AVC entre 1987 et 1991 tout en comparant leurs caractéristiques en fonction du type AVC et de l’issue fatale.

Les auteurs précisent que les analyses univariées et multivariées ont calculé le risque de mortalité par AVC en fonction des conditions météorologiques avant l’accident et de certaines données socio-démo-cliniques le jour de l’admission.

Les résultats montrent notamment que la pression artérielle diastolique supérieure à 90 mm Hg et le rayonnement mensuel total inférieure à 340 Cal/cm2/jour sont significativement et négativement liés à la mortalité par AVC.

Source : Revue d’Epidémiologie et de Santé Publique, 2000; 48 : 31-9.

Descripteur MESH : Accident vasculaire cérébral , Mortalité , Classe sociale , Risque , Sexe , Congo , Facteurs de risque , République démocratique du Congo , Tachycardie , Pression , Pression artérielle , Rayonnement , Santé , Patients , Santé publique

nuance

Recherche scientifique: Les +