nuance

Diabète : la greffe de cellules d’ilôts avec immunosuppression sans corticoïdes peut entraîner l’arrêt de l’insulinothérapie

Une étude parue sur le site Web du New England Journal of Medicine, mais qui ne sera publiée dans la revue papier que le 27 juillet, fait état d’observations montrant que, chez des patients atteints de diabète de type 1, la transplantation d’ilôts pancréatiques hétérologues peut conduire à supprimer l’insulinothérapie et s’accompagne d’un excellent contrôle métabolique lorsque le traitement immunosuppresseur, qui ne repose pas sur l’emploi de corticoïdes, est associée à une greffe d’une masse adéquate de cellules de Langherans.

L’étude du Dr A.M. James Shapiro et ses collaborateurs de l'Université d'Alberta (Canada) a porté sur 7 patients diabétiques de type 1 consécutifs, avec antécédents d’hypoglycémie sévère et d’instabilité métabolique, qui ont reçu, sous traitement immunosuppresseur, une greffe de cellules d’ilôts par embolisation portale transhépatique.

Rapidement, les sept patients diabétiques greffés, dont la majorité ont reçu des cellules de 2 donneurs, ont pu arrêter leur traitement d'insuline (suivi médian de 11,9 mois). Les taux moyens d’Hb glycosylée était normaux après transplantation chez tous les patients.

Source : NEJM.

Descripteur MESH : Cellules , Patients , Transplantation , Diabète , Diabète de type 1 , Papier , Alberta , Canada , Insuline

nuance

Recherche scientifique: Les +