nuance

Vidéo : Avon engage plus de 1,75 million US$ dans de nouveaux partenariats destinés à lutter contre les violences faites aux femmes

WASHINGTON, March 3 /PRNewswire/ -- Une femme sur trois dans le monde sera victime de violences au moins une fois dans sa vie(1). Aux États-Unis, une femme est agressée toutes les neuf secondes(2). Dans le monde, les services d'aide aux victimes, lorsqu'ils existent, ne disposent souvent pas de ressources financières suffisantes. De nombreux pays ne se sont pas dotés de lois pour protéger les femmes ou ces lois ne sont pas appliquées.

Pour voir le communiqué de presse multimédia, veuillez consulter le site http://www.prnewswire.com/mnr/avon/36878/

Pour toutes ces raisons, la Fondation Avon pour le bien-être des femmes (Avon Foundation for Women) annonce aujourd'hui le déploiement d'actions constructives pour mettre un terme aux violences commises contre les femmes et contribuer à rendre justice à toutes les femmes du monde. Cette démarche se traduit notamment par l'allocation de 1,5 million US$ par la Fondation Avon pour le bien-être des femmes à la création du Centre mondial Avon pour les femmes et la justice au sein de la Faculté de droit de Cornell. Cette nouvelle structure permettra d'instaurer un travail d'équipe entre juges, hommes de loi, organismes publics et organisations non gouvernementales afin de faciliter l'accès à la justice et d'éliminer la violence contre les femmes et les jeunes filles. Avon a également renforcé ses relations avec le Fonds de Développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM) en débloquant 250 000 US$ en faveur du Fonds spécial d'affectation pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, une somme qui vient s'ajouter au 1 million US$ attribué à ce Fonds en 2008. À ce jour, le montant total des sommes engagées par Avon pour faire cesser les violences à l'encontre des femmes dépasse les 14 millions US$.

« Depuis plus de 120 ans, Avon donne aux femmes des occasions de s'émanciper sur le plan économique tout en agissant comme catalyseur de changement sur des problèmes clés auxquels les femmes sont confrontées à travers le monde », a souligné Andrea Jung, présidente et PDG d'Avon Products, Inc. « Le manque de ressources financières et de sécurité personnelle sont deux facteurs de crise co-dépendants qui se renforcent mutuellement. Nous sommes fiers de contribuer à mettre en lumière la nécessité d'éliminer les violences à l'encontre des femmes et à faciliter l'accès des femmes et des jeunes filles à la justice en affectant de nouveaux fonds au financement d'initiatives destinées à changer des vies dans le monde. »

L'annonce de ces mesures a été faite par Andrea Jung, rejointe par Stewart Schwab, doyen et professeur de droit à la Faculté de droit de Cornell, lors du Forum mondial pour les femmes et la justice. Ils ont été rejoints par Sandra Day O'Connor, ancien juge à la Cour suprême des États-Unis, Joan Winship, directrice exécutive de l'International Association of Women Judges (Association internationale des femmes juges), et Reese Witherspoon, actrice primée, ambassadrice de la marque Avon dans le monde et présidente honoraire de la Fondation Avon pour le bien-être des femmes. Organisé par l'Association internationale des femmes juges (avec le soutien d'Avon), le Forum mondial pour les femmes et la justice a permis à des juges et hommes et femmes de loi du monde entier de se rencontrer pendant deux jours à Washington D.C. pour étudier les freins à l'éradication du problème de la violence à l'égard des femmes et pour y apporter des solutions.

Le Centre mondial Avon pour les femmes et la justice à la Faculté de droit de Cornell

Le nouveau Centre mondial Avon pour les femmes et la justice à la Faculté de droit de Cornell répondra à quatre grandes missions : mener des projets de recherches judiciaires et cliniques intensives, effectuer des recherches judiciaires pour les juges, accueillir des conférences et des manifestations, et tenir à jour une vaste bibliothèque internationale de données en ligne tout en étant pour les juges un lieu de discussion sur les violences à caractère sexiste. Le Centre mondial Avon, qui sera inauguré à l'automne prochain, constituera en outre, pour les juges et les hommes et femmes de loi, un lieu d'échange d'idées et de stratégies pour permettre au système judiciaire de faciliter l'accès à la justice des femmes victimes de violences.

« Le Centre mondial Avon pour les femmes et la justice à la Faculté de droit de Cornell est le premier centre en son genre à associer des juges du monde entier aux efforts déployés pour rendre justice aux femmes victimes de violences », a souligné Barbara Holden Smith, vice-doyenne de la Faculté de droit de Cornell.

« C'est un moment historique. Le Centre est armé pour s'attaquer à l'épidémie de violence contre les femmes et les jeunes filles et oeuvrer pour une plus grande justice à l'égard des femmes qui survivent à ces violences. »

La campagne Avon de mobilisation des citoyens pour l'élimination des violences à l'égard des femmes

Ces initiatives, au nombre desquelles figure le programme de lutte contre l'indifférence face aux violences faites aux femmes « Speak Out Against Domestic Violence » lancé en 2004 par Avon et la Fondation Avon pour le bien-être des femmes, témoignent de l'engagement continu d'Avon en faveur de l'élimination des violences à l'égard des femmes. Les initiatives concernent aujourd'hui 45 pays, dont le Mexique et la République tchèque où des programmes Avon primés ont été mis en place. Avon s'est également associée aux bureaux locaux de l'UNIFEM dans treize pays pour traiter du problème de la violence à l'égard des femmes. Le succès de ces initiatives est étroitement lié à la mobilisation indispensable des citoyens et aux fonds levés par Avon grâce à son réseau de près de 6 millions d'ambassadrices Avon dans le monde.

Reese Witherspoon, actrice primée, ambassadrice d'Avon et présidente honoraire de la Fondation Avon pour les femmes, a annoncé lors d'une conférence de presse organisée avant le Forum mondial le lancement d'un nouveau produit Avon destiné à la collecte de fonds : le collier pour l'émancipation des femmes. En vente au prix de 5 US$ seulement par l'intermédiaire du réseau d'ambassadrices Avon et sur www.avon.com, ce collier est assorti au bracelet pour l'émancipation des femmes lancé en 2008. Le bénéfice net de la vente servira à financer des programmes de lutte contre les violences domestiques dont sont victimes les femmes, s'ajoutant aux 4 millions US$ déjà collectés grâce au bracelet en une année. Aux États-Unis, un guide de ressources gratuit sur la lutte contre les violences domestiques sera offert avec chaque produit Avon pour l'émancipation des femmes afin de sensibiliser l'opinion à cette épidémie de violence et encourager chacun à parler pour y mettre un terme.

« Près d'un milliard de femmes dans le monde sont victimes d'actes de violence », a souligné Reese Witherspoon. « Le collier pour l'émancipation des femmes est une façon simple pour toutes les femmes d'agir et de se montrer solidaires du mouvement de lutte contre l'épidémie mondiale de violence à l'égard des femmes. En qualité de présidente honoraire de la Fondation Avon, en tant que femme et que mère, je suis fière de soutenir cette grande cause. »

À propos d'Avon Products, Inc. et de la Fondation Avon pour le bien-être des femmes

Avec un chiffre d'affaires annuel de plus de 10 milliards US$, Avon, la marque pour les femmes, est l'un des principaux fabricants de produits de beauté au monde. Première marque mondiale de beauté en vente directe, Avon commercialise ses produits dans plus de 100 pays grâce à un réseau de près de 6 millions d'ambassadrices indépendantes Avon. La société propose des produits de beauté, des bijoux et des accessoires mode et possède des marques connues comme Avon Color, Anew, Skin-So-Soft, Advance Techniques, Avon Naturals et Mark. Avon est également un leader de la responsabilité et de la philanthropie d'entreprise. Outre son action en faveur de l'émancipation des femmes, la Fondation Avon pour les femmes (Avon Foundation for Women), une organisation caritative régie par le paragraphe 501(c)(3) du Code des impôts des États-Unis, est la plus importante fondation d'entreprise oeuvrant en faveur des femmes, avec plus de 660 millions US$ levés dans le monde en faveur de grandes causes féminines comme le cancer du sein, les violences conjugales et les secours d'urgence en cas de catastrophe. Pour en savoir plus à propos d'Avon, de ses produits et programmes, vous pouvez consulter son site Internet www.avoncompany.com.

À propos du Centre mondial Avon pour les femmes et la justice à la Faculté de droit de Cornell

L'objectif du Centre mondial Avon pour les femmes et la justice à la Faculté de droit de Cornell (Avon Global Center for Women and Justice at Cornell Law School) est de travailler en partenariat avec des juges, hommes et femmes de loi, organisations non gouvernementales et administrations publiques pour améliorer l'accès à la justice des victimes de violence à caractère sexiste afin d'éliminer les violences commises à l'encontre des femmes et des jeunes filles.

À propos de l'UNIFEM

Le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM) apporte une aide financière et technique à des programmes et stratégies innovants promouvant l'autonomisation des femmes et l'égalité des sexes. En plaçant la promotion des droits fondamentaux de la femme au coeur de ses initiatives, l'UNIFEM vise à réduire la pauvreté des femmes, mettre fin à la violence à l'égard des femmes, inverser la propagation du VIH/SIDA chez les femmes et les jeunes filles et permettre l'égalité des sexes dans la gouvernance démocratique en temps de paix mais également en temps de guerre. Pour plus d'informations, veuillez consulter le site www.unifem.org.

À propos de l'association internationale des femmes juges (International Association of Women Judges)

L'association internationale des femmes juges (IAWJ) est une organisation non gouvernementale à but non lucratif qui compte plus de 4 000 membres venant de tous les échelons du système judiciaire de plus de 90 pays. Créée en 1991, l'IAWJ regroupe des femmes juges issues de différents systèmes judiciaires qui partagent le même engagement en faveur d'une justice qui soit la même pour tous et de l'ordre établi. L'IAWJ estime que les femmes juges sont mieux placées que quiconque pour défendre en justice les droits des femmes et pour protéger et donner aux femmes du monde entier les moyens de devenir autonomes. En élaborant des programmes de sensibilisation des juristes et en favorisant la collaboration internationale, l'IAWJ s'emploie à centrer son action sur la problématique de la violence et de la discrimination à l'égard des femmes afin de défendre le concept de justice pour tous, d'éliminer la discrimination fondée sur le sexe dans les tribunaux et de permettre à tous, enfants et femmes notamment, d'avoir accès à la justice. Pour en savoir plus sur l'Association internationale des femmes juges et ses programmes, veuillez consulter www.iawj.org

(1) Heise, L., Ellsberg , M. and Gottemoeller, M. Ending Violence Against Women (En finir avec les violences faites aux femmes). Population Reports. Série L, No. 11, 1999.

(2) Bureau of Justice Statistics. Violence Against Women. Estimates from the redesigned Survey (Violences à l'encontre des femmes. Estimations tirées de l'étude modifiée), août 1998.

©2009 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Femmes , Violence , Vie , Association , Programmes , Lutte , Réseau , Beauté , Nations Unies , Hommes , Temps , Solutions , Sexe , Travail , République tchèque , Tumeurs du sein , Washington , Population , Pauvreté , Organismes , Multimédia , Mouvement , Mexique , Lumière , Internet , Guerre , Face , Conférences , Collecte de fonds , Coeur , Bijoux

nuance

Industries pharmaceutiques et du matériel médical: Les +