nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Sérotonine

80 résultats triés par date
affichage des articles n° 19 à 37

Des neurones embryonnaires réactivent dans la moelle épinière lombaire un centre générateur de la marche chez des rats paraplégiques

Caducee.net, le 10 juillet 2000 : L’équipe du Pr Alain Privat (INSERM, Montpellier), en collaboration avec des chercheurs québéquois et parisiens, rapporte dans la revue Journal of neuroscience avoir réussi, chez des rats adultes, à localiser au niveau lombaire un centre générateur de la marché et à rendre à ces animaux une locomotion réflexe en procédant à une greffe de neurones embryonnaires producteurs de sérotonine. […].

Une mise au point sur les risques d’hémorragie digestive avec les ISRS

Caducee.net, le 15 janvier 2003 : Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) augmentent le risque d’hémorragie digestive. Ce risque est beaucoup plus élevé lors de la prise concomittante d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), révèle une étude publiée dans le dernier numéro des Archives of Internal Medicine. […].

Certains antidépresseurs pourraient réduire le risque d'infarctus du myocarde

Caducee.net, le 16 octobre 2001 : La prise d'antidépresseurs appartenant à la classe des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) a été associée à une réduction du risque d'infarctus du myocarde (IDM) dans une population de fumeurs. Ce résultat, qui demande confirmation, vient de faire l'objet d'une publication dans la dernière édition de la revue Circulation. […].

La paroxetine apporte des bénéfices modérés dans le traitement des troubles dépressifs légers chez les personnes âgées

Caducee.net, le 27 septembre 2000 : Chez les sujets âgés, la paroxetine, un inhibiteur de la recapture de la sérotonine, est plus efficace qu'un placebo ou qu'une prise en charge psychologique. Ce résultat est la conclusion d'un essai randomisé et contrôlé réalisé auprès de 415 patients âgés de 60 ans ou plus qui présentaient une dysthymie ou une dépression mineure. […].

Deroxat®, nouvelles données chez l'enfant

AFSSAPS, le 16 juin 2003 : Les Deroxat® (paroxétine) est un médicament antidépresseur, appartenant à la famille des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (IRS). En France, il est autorisé depuis 1992 et commercialisé par les laboratoires Glaxo Smith Kline (GSK). […].

Trouble anxieux : la fluvoxamine efficace chez les enfants et adolescents

Caducee.net, le 26 avril 2001 : Une étude contre placebo a évalué l'efficacité de la fluvoxamine, un inhibiteur de la recapture de la sérotonine, dans le traitement des troubles anxieux chez des enfants et adolescents. Publiés dans le New England Journal of Medicine, les résultats indiquent que cette molécule est un traitement efficace chez ces sujets et n'entraîne que peu d'effets indésirables. […].

La sertraline paraît sûre dans le traitement de la dépression après un IDM ou un angor instable

Caducee.net, le 14 août 2002 : La dépression concerne environ 20 % des patients hospitalisés pour un syndrome coronarien aigu et est associée à un plus mauvais pronostic. Un essai conduit sur plus de 360 patients montre que la sertraline (inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine) présente un profil de sécurité acceptable et qu’elle est efficace chez les patients avec des antécédents dépressifs. […].

Du nouveau contre l’éjaculation précoce

Caducee.net, le 11 septembre 2006 : La dapoxétine est un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine (ISRS) mis au point pour le traitement de l’éjaculation précoce. Les résultats combinés de deux essais viennent de montrer que ce traitement d’action rapide présente de bons résultats et un profil de sécurité satisfaisant. Les détails viennent de paraître dans le Lancet. […].

Des antidépresseurs contre les bouffées de chaleur

Caducee.net, le 08 juin 2003 : Les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine pourraient être utilisés afin de réduire les bouffées de chaleur associées à la ménopause, suggère une étude parue dans le JAMA. […].

Les ISRS pour aider au rétablissement apès un AVC

Caducee.net, le 28 janvier 2002 : Une équipe de l’Inserm dirigée par le neurologue François Chollet (Toulouse) décrit dans deux études en double aveugle contre placebo les effets de deux inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) sur l’amélioration des fonctions motrices cérébrales, sur des sujets sains et sur des personnes atteintes d’hémiparésie. Les chercheurs ont montré qu’une dose unique de Prozac® permettait d’activer de nouvelles zones cérébrales prenant le relais de celles endommagées par l’AVC. […].

Schizophrénie : la prise de poids liée au traitement a une origine génétique

Caducee.net, le 14 juin 2002 : Les traitements pharmacologiques contre la schizophrénie sont associés à une prise de poids. Une étude menée en Chine a montré que le polymorphisme d’un récepteur de la sérotonine (5-HT2C) modulait la prise de poids chez des patients sous traitement. […].

Paroxétine et syndrome de sevrage néonatal

Caducee.net, le 06 février 2005 : L'exposition du fœtus aux inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) pourrait être associée à un syndrome de sevrage fœtal. L'effet est particulièrement visible avec la paroxétine, d'après une étude. […].

Antidépresseurs et risque de cancer colorectal

Caducee.net, le 27 mars 2006 : Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) pourrait « inhiber la croissance des tumeurs colorectales », estiment des chercheurs qui présentent les résultats de leur étude dans la revue anglaise The Lancet Oncology. […].

Le comportement suicidaire associé aux antidépresseurs ne peut être écarté (suite)

Caducee.net, le 22 février 2005 : Une étude parue dans la dernière livraison du BMJ revient sur le risque de suicide associé aux inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (voir dépêche précédente). Deux autres études viennent compléter ces résultats. […].

Palonosetron: L'action antiémétique longue durée a ete definie

PR Newswire, le 16 septembre 2008 : STOCKHOLM, Suède, September 16 /PRNewswire/ -- Les nouvelles données présentées aujourd'hui, lors du 33ème Congrès de l'ESMO (Société Européenne d'Oncologie Médicale) à Stockholm, pourraient contribuer à expliquer pourquoi le palonosétron, antagoniste des récepteurs 5-HT3 seconde génération, démontre, lors des tests et applications cliniques, une action longue durée unique dans le cadre de la prévention des nausées et vomissements induits par la chimiothérapie (NVIC) chez les patients atteints de cancer. Une seule dose administrée en intraveineuse de palonosétron (0,25 mg) offre une protection plus efficace contre les NVIC que les antagonistes des récepteurs 5-HT3 première génération, comme l'ondansétron et le granisétron, sur une période de 5 jours post-chimiothérapie. C'est-à-dire qu'une seule injection de palonosétron offre également une protection pendant la phase retardée des NVIC*. […].

Les antidépresseurs sous la dépendance de la génétique

Caducee.net, le 04 octobre 2006 : Le profil génétique influence la réponse aux antidépresseurs, démontre une étude parue aujourd’hui dans le JAMA. […].

L’apnée du sommeil influencée par l’âge et le sexe chez le rat

Caducee.net, le 28 novembre 2001 : Selon une étude réalisée chez la rate, le cycle menstruel ainsi que l’âge seraient des facteurs influençant la fréquence des épisodes d’hypoxie intervenant pendant le sommeil (appelés communément apnée du sommeil). […].

Sevrage tabagique : quelle efficacité pour les substituts nicotiniques ?

Caducee.net, le 09 février 2009 : La nicotine est généralement considérée comme le principal composant responsable des propriétés addictives du tabac. Et pourtant, une équipe de recherche du CNRS et du collège de France dirigée par Jean Pol Tassin, directeur de recherche à l'Inserm vient de prouver que la nicotine seule ne suffit pas à déclencher l'état de dépendance chez les fumeurs. D'autres composés du tabac s'avèrent indispensables pour en révéler le pouvoir addictif. Cette découverte explique également pourquoi les substituts à la nicotine utilisés dans le sevrage tabagique sont inefficaces à long terme.Ce travail vient d'être publié dans l'édition avancée en ligne du Journal of Neuroscience. […].

nuance

Les plus