nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Système immunitaire

351 résultats triés par date
affichage des articles n° 289 à 307

L’Agence européenne des médicaments accorde une procédure d'évaluation accélérée à l’ixazomib pour les patients atteints de myélome multiple récurrent ou réfractaire aux médicaments

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 27 juillet 2015 : Takeda entend soumettre une demande d’autorisation de mise sur le marché pour l’ixazomib dans l’Union Européenne (EU) dans le courant des prochaines semaines. Cette demande est fondée sur les résultats de la première analyse intermédiaire prédéterminée de l’étude pivot de phase 3 TOURMALINE-MM1. Cette étude est un essai clinique international, randomisé, à double insu, contrôlé par placebo, mené auprès de 722 patients dans le but d'évaluer la supériorité de l'ixazomib en association avec le lénalidomide et la dexaméthasone sur un placebo en association avec le lénalidomide et la dexaméthasone chez des patients adultes atteints de myélome multiple récurrent et/ou réfractaire. Durant l'essai clinique, les patients poursuivent leur traitement et les résultats à long terme sont évalués. […].

Pollution de l’horloge interne par la lumière la nuit, un problème de santé publique

Yvan Touitou, le 08 octobre 2015 : L’exposition à la lumière artificielle la nuit (LAN) peut avoir des effets délétères sur la santé en lien avec la désorganisation d’une horloge en conflit avec les signaux de l’environnement. En France et dans les pays industrialisés environ 75% de la population active travaillent dans des horaires atypiques c’est-à-dire en dehors des horaires diurnes classiques. […].

La FDA américaine approuve NINLARO® (ixazomib) de Takeda, le premier et le seul inhibiteur oral du protéasome permettant de traiter le myélome multiple

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 21 novembre 2015 : Takeda Pharmaceutical Company Limited (TSE: 4502) a annoncé aujourd'hui que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé les capsules de NINLARO® (ixazomib), le premier et le seul inhibiteur oral du protéasome indiqué en association avec le lénalidomide et la dexaméthasone pour le traitement de patients atteints de myélome multiple qui ont reçu au moins un traitement antérieur. NINLARO est un médicament à prendre une fois par semaine. Pour un complément d'information, veuillez consulter le site www.NINLARO.com. […].

Mélanome avancé : nouvelles données pour le nivolumab et l'ipilimumab

BMS, le 27 novembre 2015 : Bristol-Myers Squibb a annoncé de nouvelles données à long terme concernant nivolumab dans le cadre de l’Etude CheckMate - 066 portant sur le mélanome avancé BRAF non muté.  […].

Innovation thérapeutique et santé : le rôle de la chimie reste essentiel

Académie de pharmacie, le 19 janvier 2016 : L’apport croissant des biomolécules a pu éclipser la chimie thérapeutique traditionnelle, mais, compte tenu des coûts des médicaments dits « biopharmaceutiques », il est probable qu’une chimie créative, ouverte sur la physique et la biologie, garde une place prépondérante dans la conception de nouveaux médicaments à l’horizon 2020-2030. […].

L’innovation en santé : une nouvelle ère face au cancer avec l’immuno-oncologie

BMS, le 21 janvier 2016 : Mettre en lumière l’innovation en santé et familiariser les Français aux enjeux du progrès médical sont au cœur de la première édition des Journées de l’innovation santé, créées par le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes.  […].

Comment la bactérie de l’anthrax déjoue nos défenses immunitaires

CNRS, le 12 octobre 2007 : Après avoir démontré le rôle protecteur d’une enzyme de l’immunité naturelle de l’organisme contre B. anthracis, la bactérie de l’anthrax, des chercheurs de l’Institut Pasteur, de l’Inserm et du CNRS expliquent aujourd’hui comment le bacille est capable d’échapper à l’action bactéricide de cette enzyme : il produit une toxine qui inhibe sa synthèse. Ces travaux*, publiés dans PloS Pathogens, mettent en évidence de nouvelles pistes thérapeutiques contre la maladie du charbon. […].

Cancer du col de l'utérus : vers un vaccin thérapeutique

CNRS, le 17 janvier 2005 : L'efficacité chez l'animal d'un candidat-vaccin pour le traitement des cancers du col de l'utérus vient d'être démontrée par des chercheurs de l'Institut Pasteur associés à l'Inserm et au CNRS et par la société BT PHARMA*, start-up de l'Institut Pasteur. Ce vaccin thérapeutique est dirigé contre un papillomavirus à l'origine de la majorité des cancers cervicaux. Ces résultats publiés dans Cancer Research, vont permettre la mise en place d'essais cliniques chez l'homme. Rappelons qu'à l'échelle planétaire, le cancer du col de l'utérus est le deuxième cancer le plus fréquent chez la femme. […].

RESISTANCE BACTERIENNE ET ECHECS THERAPEUTIQUES:

par le Docteur Robert COHEN Pédiatre, Service de Microbiologie, CHI de Créteil, le 19 octobre 2004 : La consommation inappropriée d'antibiotiques, en médecine de ville comme à l'hôpital, a accéléré un phénomène inhérent à leur utilisation: la sélection de bactéries résistantes, de moins en moins sensibles aux antibiotiques. Longtemps négligé, ce mécanisme a aujourd'hui deux manifestions tangibles: le réservoir de bactéries résistantes augmente et l'absence d’antibiotiques actifs, dans certaines situations, n'est plus exceptionnelle. Les conséquences collectives et individuelles sont sérieuses: la plupart des infections, qu'elles soient bénignes ou graves, sont plus difficiles à traiter lorsqu'elles sont dues aux espèces résistantes. […].

La grippe et Hémoglobinopathies, hémolyses chroniques constitutionnelles et acquises sévères

CNAMTS, le 06 septembre 2004 : Les personnes atteintes d’une drépanocytose, ont une tendance accrue à développer des infections, à pneumocoques notamment. Il se peut aussi qu’elles aient un traitement qui diminue leurs défenses immunitaires. Elles sont donc particulièrement exposées au virus de la grippe et à ses risques de surinfection. […].

95% d'efficacité pour le nouveau traitement contre la leishmaniose viscérale

OMS,, le 17 juin 2002 : L’Inde homologue le premier médicament par voie orale contre la leishmaniose viscérale, une maladie mortelle de la pauvreté. […].

Prevenar®, premier vaccin dans la prévention des infections pneumococciques invasives chez le nourrisson et le jeune enfant, approuvé par la Commission Européenne*.

Wyeth-Lederlé, le 02 février 2001 : Prevenar® (vaccin pneumococcique osidique conjugué adsorbé), premier vaccin pneumococcique conjugué destiné à la prévention des infections pneumococciques invasives chez le nourrisson et le jeune enfant, a reçu de la Commission Européenne son autorisation de mise sur le marché dans les 15 pays appartenant à l'Union Européenne. Prevenar® est le premier et seul vaccin pneumococcique conjugué indiqué chez le nourrisson et le jeune enfant (de 2 mois à 2 ans) pour la prévention des infections pneumococciques invasives provoquées par sept sérotypes de Streptococcus pneumoniae (S. pneumoniae) : 4, 6B, 9V, 14, 18C, 19F et 23F. L'approbation a été acquise suite à l?avis positif formulé en octobre dernier par le Comité des Spécialités Pharmaceutiques de l'Agence Européenne du Médicament (EMEA). […].

Chugai Pharma Europe annonce des résultats positifs de phase III pour Aplidin®

Chugai Pharma Europe Ltd., le 05 avril 2016 : La société CPE est, depuis longtemps, engagée dans le traitement de l'oncologie hématologique. Elle a obtenu les droits promotionnels d'Aplidin pour le traitement du MM dans huit pays européens (la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, l'Irlande et l'Autriche) en vertu d'un accord de licence conclu avec PharmaMar en juillet 2014. […].

Le CHMP émet un avis positif pour le DARZALEX® (daratumumab) à agent unique de Janssen

Janssen, le 04 avril 2016 : Le MM est un cancer du sang survenant lorsque les plasmocytes cancéreux prolifèrent de manière incontrôlée dans la moelle osseuse.2 Dans les cas de MM réfractaire, la maladie a progressé dans un délai de 60 jours après le dernier traitement.3 Le pronostic pour les patients atteints de MM récurrent et réfractaire reste peu prometteur. Pour les patients atteints de MM réfractaire, la survie globale (SG) médiane varie entre neuf mois et cinq mois seulement.4 […].

MedDay publie les données complètes des études pivots de phase IIb/III MS-SPI/MS-ON avec MD1003 dans la sclérose en plaques à l’AAN

MedDay, le 21 avril 2016 : Les études MS-SPI et MS-ON ont testé l’efficacité de MD1003, une biotine brevetée de grade pharmaceutique administrée à une dose de 300 mg par jour dans le traitement de la sclérose en plaques (SEP) et, en particulier, la forme la plus difficile à traiter, la « SEP progressive non active », pour laquelle il n’y a pas de médicament approuvé. […].

Mélanome avancé : feu vert européen pour le nivolumab associé à l'ipilimumab

Caducee.net, le 13 mai 2016 : Bristol-Myers Squibb a annoncé aujourd’hui que la Commission Européenne (CE) avait approuvé nivolumab en association avec ipilimumab dans le traitement du mélanome avancé (non résécable ou métastatique) chez l’adulte, représentant ainsi la première association approuvée de deux agents immuno-oncologiques dans l’Union Européenne (UE). Cette approbation autorise la commercialisation de nivolumab ipilimumab à travers les 28 États membres de l’UE. […].

Kiadis Pharma annonce sa décision de déposer une demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour ATIR101™ dans le traitement des cancers du sang

Kiadis Pharma N.V., le 02 juin 2016 : Un rapporteur et un co-rapporteur de l’EMA (qui coordonneront conjointement l’évaluation de la demande MAA de Kiadis Pharma) ont été nommés au début de l’année 2015. En outre, Kiadis Pharma a reçu en avril 2015 un certificat pour sa qualité (de fabrication) et des données non cliniques de l’EMA. […].

ImmunoQure AG annonce la publication dans Cell d'un article sur les auto-anticorps survenant naturellement chez les patients et qui limitent les maladies humaines

ImmunoQure AG, le 18 juillet 2016 : DÜSSELDORF, Allemagne, July 18, 2016 /PRNewswire/ --ImmunoQure AG, une société de biotechnologie allemande axée sur le développement des auto-anticorps en tant que thérapie permettant de traiter les maladies humaines courantes, a annoncé aujourd'hui la publication de données dans Cell, la revue scientifique de renom, démontrant que ces thérapies peuvent limiter toutes sortes de maladies humaines courantes. ImmunoQure se concentre sur l'identification et le développement d'anticorps provenant d'une population de patients atteints d'une maladie auto-immune extrêmement rare dénommée la polyendocrinopathie auto-immune de type 1 (APS1 ou syndrome APECED).   […].

Les plus