nuance

Conférence de consensus sur les « Stratégies thérapeutiques pour les personnes dépendantes des opiacés : place des traitements de substitution ».

La Fédération française d’addictologie, avec la participation de l’Agence nationale d’accréditation et d’évaluation en santé (ANAES) et le soutien du Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées, a organisé une Conférence de consensus sur les stratégies thérapeutiques pour les personnes dépendantes des opiacés, à Lyon les 23 et 24 juin 2004.

Un grand nombre d’éléments consensuels ont pu être dégagés, notamment sur :

  • L’intérêt majeur des traitements de substitution dans la prise en charge de la dépendance des opiacés et l’impact très favorable en termes d’état de santé et de qualité de vie sur la très grande majorité des personnes substituées,
  • La nécessité de garantir une accessibilité large aux traitements de substitution,
  • La difficulté d’accès à la méthadone et la nécessité d’une amélioration effective de l’accessibilité aux CSST (Centres spécialisés de soins aux toxicomanes),
  • L’importance de l’alliance thérapeutique entre soignants et patients avec la co-élaboration d’objectifs explicités et partagés,
  • La réalité de pratiques déviantes avec trafic, sur lesquelles les autorités compétentes doivent agir,
  • La nécessité d’améliorer les compétences professionnelles et les collaborations entre professionnels pour garantir une prise en charge globale et individualisée ;
  • le rôle essentiel du trinôme médecin-pharmacien-patient a été souligné à maintes reprises.

La question de la formation initiale et continue des professionnels médicaux et non médicaux a été posée, avec l’enjeu de son indépendance par rapport à l’industrie pharmaceutique.

  • La nécessité d’une prise en charge adaptée et évolutive qui prenne en compte la diversité des situations et des trajectoires individuelles ; il s’agit de ne pas s’enfermer dans une bipolarisation entre haut et bas seuil d’exigence, mais de conduire des stratégies de recherche d’un seuil adapté en étant vigilant à l’accessibilité aux soins pour les personnes les plus en difficulté,
  • La nécessité d’une réelle prise en compte des co-morbidités en particulier psychiatriques et virologiques, ainsi que des aspects psychologiques et sociaux.

Au total, la Conférence de consensus témoigne d’une réelle appropriation collective par les professionnels, et souligne l’enjeu d’améliorer les pratiques professionnelles pour une meilleure prise en compte des besoins de soins et d’accompagnement des patients.

Les recommandations issues de cette conférence de consensus ainsi que les recommandations pour la pratique clinique « Réduire les mauvaises utilisations des médicaments substitution des opiacés » élaborées par l’ANAES et rendues publiques en juin 2004, sont disponibles sur le site internet de l’ANAES,

Source

Descripteur MESH : Personnes , Consensus , Santé , Famille , Personnes handicapées , Soins , Patients , Internet , Méthadone , Qualité de vie , Recherche , Rôle , Thérapeutique , Vie

nuance

Pratique médicale: Les +