nuance

Les DIU ont des effets sur les spermatozoïdes

La présence dans l'utérus d'un corps étranger comme un DIU provoque des changements à la fois anatomiques et biochimiques, qui semblent nocifs aux spermatozoïdes. La recherche a dans l'ensemble montré que ces derniers ne peuvent pas survivre chez les utilisatrices d'un DIU comme chez les autres femmes.1

En présence notamment de dispositifs au cuivre, les spermatozoïdes sont absents ou peu nombreux dans les voies génitales supérieures, comme le conclut le rapport d'un groupe d'étude de l'Organisation mondiale de la Santé. «Les spermatozoïdes peuvent migrer vers les trompes de Fallope dans certains cas, mais sont moins susceptibles d'atteindre le site normal de la fécondation.»2 Au Chili et aux Etats-Unis, des scientifiques ont atteint des conclusions similaires dans leur examen en 1996 des travaux de recherche sur les mécanismes d'action.3

Quand un corps étranger est dans l'utérus, l'endomètre réagit en libérant des globules blancs, des enzymes et des prostaglandines ; ces réactions endométriales semblent empêcher les spermatozoïdes d'atteindre les trompes de Fallope. De plus, les DIU au cuivre libèrent des ions cuivreux dans les fluides de l'utérus et des trompes, ce qui augmente l'effet incapacitant sur les spermatozoïdes.img

Ces mécanismes sont mis en évidence en examinant les ovules des femmes. Quand un ovule est fécondé, il commence à produire de la gonadotropine chorionique humaine (HCG) au moment de la phase de l'implantation. Une étude menée en 1987 pour suivre la production de HCG chez 40 femmes utilisant des DIU n'a révélé qu'un seul ovule probablement fécondé sur un total de 107 cycles. «Quel que soit le mécanisme d'action spécifique du DIU, il apparaît que ce dispositif interrompt effectivement le phénomène reproducteur avant l'implan-tation», a conclu les auteurs de l'étude.4

Une autre méthode utilisée pour élucider le mécanisme d'action des DIU consiste à prélever des ovules pendant la période de fécondabilité de la femme. Des chercheurs ont ainsi recueilli ceux de 115 femmes n'utilisant aucune contraception et ceux de 56 femmes utilisant le DIU.

La moitié des femmes n'utilisant aucune contraception et ayant eu un rapport sexuel pendant la période de fécondabilité avaient des ovules d'apparence compatible avec celle d'un ovule fécondé. A l'inverse, aucun de ceux recueillis chez les utilisatrices d'un DIU au cuivre ayant eu un rapport sexuel ne semblait être fécondé. De plus, aucun ovule n'a été trouvé dans l'utérus des utilisatrices du DIU au cuivre. «Les DIU exercent des effets s'étendant au-delà du corps de l'utérus et interférant avec les étapes de la reproduction (...) précédant l'arrivée des ovules dans la cavité utérine», ont conclu le docteur Frank Alvarez et ses collègues.5

Le DIU au lévonorgestrel, que l'on appelle un système intra-utérin, a des mécanismes d'action différents. Comme les autres méthodes progestatives, ce dispositif prévient la grossesse avant tout en épaississant la glaire cervicale et en inhibant ainsi la capacité des spermatozoïdes à pénétrer dans l'utérus.

-- William R. Finger

Notes

Notes

  1. Ortiz ME, Croxatto H. The mode of action of IUDs. Contraception 1987; 36(1):37-53.
  2. World Health Organization. Mechanism of Action, Safety and Efficacy of Intrauterine Devices ­ Report of a Scientific Committee, WHO Technical Report Series 753. (Geneva: World Health Organization, 1987)16.
  3. Ortiz ME, Croxatto HB, Bardin CW. Mechanisms of action of intrauterine devices. Obstet Gynecol Surv 1996;51(12):S42-S51.
  4. Wilcox AJ, Weinberg CR, Armstrong EG, et al. Urinary human chorionic gonadotropin among intrauterine device users: detection with a highly specific and sensitive assay. Fertil Steril 1987;47(2):265-69.
  5. Alvarez F, Brache V, Fernández E, et al. New insights on the mode of action of intrauterine contraceptive devices in women. Fertil Steril 1988;49(5): 768-73.



img img img

Descripteur MESH : Spermatozoïdes , Fécondation , Grossesse , Utérus , Femmes , Cuivre , Ovule , Contraception , Recherche , Glaire cervicale , Ions , Lévonorgestrel , Méthodes , Organisation mondiale de la santé , Enzymes , Prostaglandines , Reproduction , Santé , Endomètre , Chili

PUBLICITE