nuance

Cancer du colon : un nouvel acteur du processus de tumorisation a été identifié

Des chercheurs canadiens viennent d'établir un lien entre le cancer du colon et une protéine nommée p110γ. La perte de cette protéine conduit à la formation spontanée de tumeurs colorectales malignes chez la souris et la restauration de p110γ bloque la croissance de cellules cancéreuses colorectales humaines. L'identification précise du rôle physiologique de cette protéine et des voies de signalisations dans lesquelles elle est impliquée "pourrait être utile pour définir de nouvelles stratégies de traitement du cancer du colon", déclarent les auteurs de cette étude.

Le Dr J. Penninger (Université de Toronto) et plusieurs scientifiques canadiens viennent de publier les résultats de leurs recherches sur la protéine p110γ dans le dernier numéro du journal Nature.

La protéine p110γ est la sous unité catalytique de la Phosphoinositide-3-OH kinase (PI(3)Kγ). Les PI(3)Ks sont des lipides-kinases notamment impliquées dans la régulation de processus de prolifération cellulaire et de protection contre l'apoptose.

Ces chercheurs canadiens ont montré que des souris dépourvues de p110γ développaient spontanément des "tumeurs épithéliales malignes colorectales", soulignant ainsi le rôle clé de cette protéine dans les processus de tumorisation.

L'analyse de lignées cellulaires de cancer du colon humain a montré l'absence de p110γ bien que les ARNm aient été détéctés. "Ainsi, l'expression de p110γ pourrait être régulée par une dégradation protéique", précisent les chercheurs.

Par ailleurs, la surexpression de p110γ dans ces cellules a permis de bloquer le processus de tumorisation (inhibition de la formation de colonies). Il est intéressant de noter que l'introduction de p110γ dépourvue d'activité catalytique a conduit au même résultat. Ce dernier résultat montre que l'activité enzymatique de la PI(3)K n'est pas indispensable à l'inhibition de la multiplication de ces cellules cancéreuses.

Dans leur conclusion, les auteurs déclarent que que p110γ peut inhiber la croissance des cellules cancéreuses du colon et inhiber le développement de cancers in vivo.

Source : Nature 2000;406:897-902

Descripteur MESH : Cellules , Croissance , Rôle , Tumeurs , Restauration , Tumeurs colorectales , Apoptose , Lipides , Nature , Prolifération cellulaire

nuance

Recherche scientifique: Les +