nuance

CHU de TOURS : les soignants en grève contre le plan de restructuration

illustrationDepuis le 28 décembre, le personnel du CHU de Tours et notamment les soignants du service de neurochirurgie sont en grève pour dénoncer le plan Hôpital 2026 qui prévoit la suppression de 400 lits et autant de postes de soignants. Ils ont établit un piquet de grève le 5 janvier dernier et appelle à un grand rassemblement samedi 13 janvier de 14h et 16h Place Jean Jaurès.

Le service de neurochirurgie sera le premier impacté par le plan de la direction. En effet dès le 1er février, le service perdra pas moins de 6 lits et 12 postes consécutivement à la fermeture de l'hospitalisation de semaine.

Les soignants ont fait leur compte. Avec cette restructuration, le service comptera :
- 1 aide-soignante pour 30 patients la nuit, 4 aides-soignantes le matin et 3 l’après-midi
- 1 infirmière pour 15 patients jour et nuit
- 1 agent de service hospitalier qualifié pour les parties communes

La CGT, le syndicat Sud Santé et le Collectif Santé 37 qui soutiennent le mouvement dénoncent une politique qui fait de l’hôpital de demain, une entreprise où le chiffre et la rentabilité priment sur la qualité des soins et où les patients ne seront plus des personnes mais des numéros et des organes à traiter. Ils redoutent des soins de plus en plus difficile d'accès, une dégradation des conditions de travail, et une forme de maltraitance tant pour les patients que pour les soignants.

"Nous essayons de faire comprendre que nous ne nous battons pas seulement pour notre job, mais surtout pour les patients qui seront les premiers concernés et premières victimes de la restructuration" déclarait Nadia, une aide-soignante de nuit au site infos-tours.fr

Crédit photo : Collectif Santé 37

Descripteur MESH : Lits , Neurochirurgie , Patients , Santé , Soins , Hospitalisation , Mouvement , Personnes , Politique , Travail

nuance

Actualités professionnelles: Les +