nuance

L'intérêt des biopsies de l'endomètre pour le suivi des femmes traitées par tamoxifène semble limité

Le tamoxifène, utilisé dans le traitement du cancer du sein, est associé à une augmentation du risque de cancer de l'endomètre. Selon une étude publiée dans le Journal of Clinical Oncology, la réalisation régulière de biopsies de l'endomètre chez les femmes traitées par tamoxifène n'offre qu'un intérêt limité dans le dépistage du cancer de l'endomètre.

Cette étude a été conduite par des médecins du Memorial Sloan-Kettering Cancer Center de New York. Chez les femmes traitées par tamoxifène, le taux de cancer du sein est d'environ 2 pour 1000 patients.année, avec une mortalité de 15 %.

Au total, 159 patientes (âge médian = 50 ans) avec un cancer du sein et qui initiaient un traitement au tamoxifène ont été inclus dans l'étude. Des biopsies de l'endomètre ont été pratiquées tous les 6 mois pendant 2 ans depuis l'initiation du traitement. Les trois années suivantes, une seule biopsie annuelle était réalisée.

Les dossiers de 111 patientes ont été inclus dans l'étude, avec un suivi médian de 3 ans et 635 biopsies de l'endomètre pratiquées. Un curetage a été pratiqué chez 14 patientes en raison d'anomalies à la biopsie ou de métrorragies persistantes mais aucun cancer n'a été diagnostiqué.

Selon le Dr Barakat, "Les femmes avec un cancer du sein qui prennent du tamoxifène devraient être informées que des biopsies régulières de l'endomètre ne sont pas plus efficaces que la présence de saignements vaginaux anormaux pour dépister un cancer précoce de l'endomètre".

Le Dr T. Gilewski, co-auteur de cette étude, précise que ces patientes sous tamoxifène doivent bénéficier d'un suivi étroit et être particulièrement attentives à tout saignement vaginal anormal. "A l'heure actuelle, il n'existe aucune preuve pour soutenir l'utilisation des biopsies de l'endomètre en routine pour dépister les patientes asymptomatiques".

Un autre article (Gerber et al) publié dans le même numéro du Journal of Clinical Oncology a étudié l'intérêt du dépistage du cancer de l'endomètre par échographie chez 247 patientes traitées par tamoxifène. Sur un suivi de 5 ans, seul un carcinome asymptomatique a été détecté et de nombreux faux-positifs ont été observées. Dans leur conclusion, les auteurs soulignent que le suivi échographique régulier n'apporte pas de bénéfice particulier chez ces patientes.

Source : Journal of Clinical Oncology;18(20):3459-63, 3464-70

Descripteur MESH : Endomètre , Tamoxifène , Femmes , Gynécologie , Tumeurs du sein , Risque , Biopsie , Auteur , Carcinome , Curetage , Échographie , Faux positifs , Médecins , Mortalité , New York , Patients

nuance

Recherche scientifique: Les +