nuance

#Covid19 : 14 % des médecins généralistes sans le moindre masque selon une enquête du CNGE

illustrationLe Collège National des Généralistes Enseignants (CNGE) a organisé une enquête par Internet visant à collecter des données sur l’organisation des soins de premier recours pour faire face à l’épidémie de COVID-19. S’il en ressort que 71 % des médecins généralistes se sont effectivement organisés pour y faire face, le manque de moyens de protection a pour la première fois, à notre connaissance, clairement été quantifié.

L’enquête menée en ligne du 14/03/2020 au 21/03/2020 a fait l’objet de 7481 connexions et a permis de collecter 5 490 réponses complètes au questionnaire avec un échantillon de répondants en grande partie représentatif de la population des médecins généralistes français, selon le CNGE.

Les résultats préliminaires montrent que la grande majorité des médecins généralistes (71 %) se sont organisés pour faire face à l’épidémie en :

-      mettant en place des espaces dédiés lorsque cela était possible (80 %),

-      ouvrant des plages de consultations dédiées au COVID (76 %),

-      augmentant le temps consacré à répondre à leurs patients par téléphone (86 %),

-      augmentant le nombre de téléconsultations (28 %).

L’enquête permet de quantifier le manque de moyen de protection dont disposent les médecins généralistes pour faire face à l’épidémie. Seuls 21 % disposaient de surblouses et 26 % de lunettes de protection. Au moment de l’enquête, 14 % des médecins généralistes déclaraient ne plus disposer du moindre masque à leur cabinet.

L’enquête montre également que le canal « DGS urgent » constituait au moment du recueil la principale source d’information sur l’épidémie.

Descripteur MESH : Médecins , Médecins généralistes , Face , Soins , Connaissance , Internet , Temps , Téléphone , Patients , Population

nuance

Pratique médicale: Les +