nuance

Employés de l’industrie du plomb : accélération du processus de vieillissement des années après l’arrêt de l’activité

Une étude américaine parue dans Neurology montre que l’exposition professionnelle au plomb provoque, chez les individus ayant quitté cet environnement depuis environ deux décennies, un déclin progressif des fonctions cognitives.

Afin de déterminer si des employés exposés à des substances neurotoxiques ont des capacités cognitives réduites, le Dr B. Schwartz et ses collaborateurs ont comparé un groupe de 535 anciens employés de l’industrie du plomb et un groupe contrôle de 118 individus du même voisinage.

Les anciens employés de l’industrie du plomb (AEIP), avaient, lors de l’entrée dans l’étude, un âge moyen de 55,6 ans. Ils on été en contact avec le plomb pendant une période moyenne de 8 années et ils ont cessé de l’être depuis 16 années en moyenne. De plus, ils présentaient une plombémie faible.

Tous ces individus ont été suivis pendant 4 ans. Ils ont subi 2 à 4 tests neurologiques avec en moyenne un test par an. Leur plombémie a été déterminée la première année. Aux visites suivantes, la concentration en plomb dans le tibia a été mesurée par fluorescence aux rayons X.

Cette étude montre qu’on observe chez les AEIP un déclin des performances au cours du temps aux tests de capacités visuo-constructives, de mémoire verbale et d’apprentissage.

Cette étude montre également, que chez les AEIP, la concentration en plomb dans le tibia est de 22,6 +/- 16,5 µg/g d’os minéral. De plus, cette concentration est directement en relation avec le résultat des tests de mémoire verbale et d’apprentissage, de capacité d’exécution et de dextérité manuelle : plus la concentration en plomb est importante, plus les fonctions cognitives sont diminuées.

Pour la plupart des tests, le déclin annuel des performances associé à une augmentation moyenne de 15,7 µg/g de plomb au niveau du tibia est comparable en magnitude au déclin associé à une augmentation de 5 ans d’âge.

Dans la mesure où ces diminutions de performances sont observées après une longue période sans exposition au plomb, cela suggère que l’effet du plomb sur le cerveau est progressif, selon le Dr B. Schwartz.

Source : Neurology 2000 ; 55 : 1144 - 50

Descripteur MESH : Plomb , Accélération , Vieillissement , Environnement , Tibia , Mémoire , Cerveau , Fluorescence , Rayons X , Temps

Recherche scientifique: Les +