nuance

Imagerie médicale : l’Hôpital du Creusot améliore de 70 % la fiabilité de ses diagnostics avec une #IA

illustrationLe plateau d’imagerie médicale de l’Hôpital du Creusot se modernise et s’est équipé depuis le 1er octobre 2020, d’un dispositif d’Intelligence Artificielle en imagerie ostéo-articulaire. Cette avancée technologique assiste les médecins en détectant les lésions en radiographie traumatique conventionnelle et en donnant un diagnostic automatisé, fiable et rapide.

L’Innovation au cœur de la radiographie traumatique

Les technologies médicales sont en perpétuelles évolution. Ainsi l’Hôpital du Creusot s’est équipé, depuis deux mois, d’une technologie de pointe en ce qui concerne l’imagerie médicale.

Ce dispositif a été développé par l’entreprise française GLEAMER, éditrice de BoneView©, en association avec l’entreprise INCEPTO, fournisseur et cocréateur de solutions d’Intelligence Artificielle dans le domaine de l’imagerie médicale. GLEAMER vise à révolutionner le secteur de la radiographie grâce à la plate-forme d’intelligence artificielle BoneView© qui s’appuie sur une technologie issue de plus de deux ans de recherches.

Une prise en charge optimale

Le logiciel travaille en association avec l’appareil de radiographie, détecte les fractures dans l’image et les présente aux équipes du pôle imagerie de l’Hôpital du Creusot, dirigées par Dr Charles-Henri Morin, directement sur écran de manière automatique. L’Intelligence Artificielle est capable de détecter des fractures non visibles à l’œil nu et ainsi de réduire de 30 % le nombre de fractures manquées et améliorer de 70 % la fiabilité du diagnostic rendu.

« Ce dispositif est une aide précieuse pour le praticien, il permet une prise en charge plus rapide, plus précise et plus confortable pour les patients notamment pour le service des urgences », Dr Morin.

Il signale sur la radiographie l’endroit où il détecte une fracture ou un doute de fracture. Le praticien procède ensuite à une lecture de radiographie pour confirmer. Si le doute persiste, il peut alors effectuer un scanner qui confirmera ou non la lésion. Dans certains cas, cela évite aux patients d’attendre quelques jours que la fracture grandisse et soit plus visible pour pouvoir la détecter.

Seulement vingt établissements en France sont équipés de ce système d’Intelligence Artificielle et l’Hôpital du Creusot est le seul de la région Bourgogne Franche Comté à en bénéficier. Dynamique et tourné vers l’innovation, il répond aux besoins de soins de la population et confirme son rôle d’hôpital de proximité.

Descripteur MESH : Radiographie , Diagnostic , Médecins , Association , Technologie , Patients , Urgences , Solutions , Rôle , Soins , Lecture , Logiciel , Population , France

nuance

Informatique médicale: Les +