nuance

Une prime de 100 € pour les infirmiers des services de soins critiques

illustrationLe 28 décembre dernier, Jean Castex a annoncé la mise en place à partir de janvier 2022 d’une augmentation de 100 € net mensuels pour les infirmiers travaillant en services de soins critiques dans les établissements de santé publics et privés.

Cette augmentation, qui prendra la forme d’une prime pérenne et intégrée à la rémunération, vient reconnaître les spécificités de l’exercice infirmier dans ces services relevant d’une grande technicité et d’une pénibilité particulière. Elle concerne près de 30 000 infirmiers diplômés d’État, travaillants dans le public comme dans le privé et sera visible sur les fiches de paie dès janvier 2022.

Cette revalorisation fait suite au rapport de l’inspection générale des affaires sociales (IGAS) sur les soins critiques.

Lors d’un déplacement au Centre hospitalier intercommunal de Créteil, le Premier ministre a expliqué : « Ces services exigent une qualification, une technicité tout à fait forte et la difficulté de cette tâche peut nuire à l’attractivité dans ces services… C’est, dans le prolongement des efforts que la nation fait au titre du Ségur de la santé, une reconnaissance indispensable pour ces services dont on a évidemment éminemment besoin plus que jamais dans la crise actuelle que nous traversons avec l’arrivée du variant Omicron ».

Pour FranceInfo, Thierry Amouroux, porte-parole du Syndicat national des personnels infirmiers a déclaré que cette prime est « loin des attentes de la profession »

« C’est bien de reconnaître la spécificité des infirmiers de réanimation, qui exige une technicité particulière, mais il faut bien comprendre que l’ensemble des infirmiers sont sous-payés en France »

Crédit photo : DepositPhotos

Descripteur MESH : Infirmiers , Soins , Santé , Établissements de santé , Réanimation , Parole , Déplacement , Rémunération

nuance

Actualités professionnelles: Les +