nuance

Conduite à tenir devant la gangrène de l’orteil

Signe d’une ischémie critique, la gangrène de l’orteil, considérée comme une semi-urgence, doit être, selon A. Bourriez, prise en charge de manière sérieuse.

Les formes sèches et humides de la gangrène de l’orteil ont des origines communes; dans 90% des cas les circonstances de survenue sont de nature athéromateuse, une athérosclérose oblitérante, une artériopathie diabétique ou une maladie anévrismale.

La forme humide nécessite une antibiothérapie (amoxycilline + acide clavulonique) et les deux formes une prévention du tétanos.

Le patient doit être évalué pour son autonomie et un bilan de ses fonctions respiratoires, rénales et cardiovasculaires doit être effectué. De même, une mesure de TCPO2 permettra d’ajuster le niveau de l’amputation.

Dans tous les cas, une prise en charge de la gangrène de l’orteil doit être effectuée compte tenu des risques de décès consécutifs à l’absence de traitement de cette affection.

Source : Entretiens de Bichet septembre 2001, Paris.

Descripteur MESH : Gangrène , Ischémie , Athérosclérose , Maladie , Nature , Paris , Tétanos

nuance

Recherche scientifique: Les +